BlackBerry, spécialiste en matière de sécurité mobile, est le premier constructeur Android à réagir à la faille QuadRooter avec un patch correctif.

Blackberry-Priv-630x420

BlackBerry tient à sa réputation et fait tout pour la soigner. Il est ainsi le constructeur le plus réactif face à la vulnérabilité QuadRooter qui a fait parler de lui lors de son apparition il y a quelques jours à peine, puisqu’il propose dès à présent un patch correctif.

Les terminaux BlackBerry sous Android, le Priv et le DTEK50, étaient déjà particulièrement protégés, ce que souligne évidemment le Canadien, qui explique avoir corrigé la majorité des menaces avec le patch de sécurité de Marshmallow du mois d’août, quand le reste a été corrigé par les services BB. Il faut noter que notre DTEK50, qui n’a pas encore reçu le patch, n’affiche qu’une seule vulnérabilité, quand un LG G4 ou un HTC One A9 en essuient 4, par exemple.

900 millions d’appareils potentiellement impactés

QuadRooter est une collection de failles qui touchent les processeurs Qualcomm, soit 900 millions d’appareils. Google a cependant tenu à rassurer en précisant qu’Android peut neutraliser l’application vérolée après une vérification de son intégrité. Certains, à l’image de Sony, se sont montrés rassurants, assurant qu’un correctif ne saurait plus tarder.