Comme tous les ans, Dell met jour ses différentes gammes de tablettes. Celles-ci se décomposent désormais en deux gammes. Les Dell Venue 7000 sont des tablettes haut de gamme avec un design en aluminium, des composants puissants et un tarif élevé. Les Dell Venue 5000 sont se situent plutôt dans le milieu de gamme. Ce sont elles qui nous concernent aujourd’hui et ce sont des tablettes à l’excellent rapport qualité-prix pour qui s’intéresse (encore ?) aux grandes ardoises. Et vit aux États-Unis.

Fiche technique

ModèleDell Venue 10 série 5000
LogicielAndroid 5.0.2 Lollipop
Taille d'écran10,1 pouces
TechnologieIPS LCD
Définition1920 × 1200 pixels
Résolution~ 224 ppp
SoCIntel Atom Z3735F
Nombre de coeurs4 x Cortex-A53
4 x Cortex-A57
Cadence4 coeurs à 1,33 GHz (1.83 GHz en fréquence de rafale)
Puce graphiqueIntel HD Graphics
Mémoire RAM2 Go DDR3L-RS
Mémoire interne32 Go (20 Go réellement disponible)
Support microSDOui, jusqu'à 128 Go
Ports supplémentaires- 1 × port mini-HDMI
- 1 × port USB classique
CamérasArrière : 5 mégapixels
Avant : 1,2 mégapixels
Carte SIMNon
Bluetoothv4.1
GPS - GLONASSNon - Non
NFCOui
Wi-Fi802.11 a/b/g/n
CapteursAccéléromètre, gyroscope, boussole
BatterieN/A
Dimensions263,6 × 175,8 × 10,49 mm
Poids630,3 grammes
Prix299 dollars

Quelques précisions s’imposent sur la gamme des Dell Venue 10 5000 avant de parler spécifiquement de la tablette que nous allons tester. Dell propose actuellement deux tablettes dans cette gamme, qui partagent le même nom et une partie de la fiche technique mais ont deux différences importantes. La première, qui est la moins chère (270 dollars), dispose de 16 Go de mémoire interne et embarque un écran HD (1280 × 800) pour un tarif très légèrement inférieur à la seconde (300 dollars). C’est la deuxième que nous avons reçue et elle est bien plus intéressante : non seulement elle est fournie avec 32 Go de mémoire interne mais surtout elle embarque un écran Full HD (1920 × 1200). Les deux tablettes ayant un écran de 10,1 pouces, ce changement de définition est très important : on verra bien plus les pixels sur la première tablette que sur la seconde. Dernier point important : la Dell Venue 10 5000 n’est vendue qu’aux États-Unis et Dell ne compte ni la mettre en vente France ni au Canada.

dell venue 10 5000

Pour le reste, la fiche technique est identique en tout point. La Dell Venue 10 5000 a tout de la tablette de milieu de gamme. On trouve un processeur en provenance de Intel, 2 Go de mémoire vive et une batterie de capacité inconnue. À moins de 300 dollars cette tablette présente un excellent rapport qualité-prix, du moins sur le papier. Attention toutefois, Dell a du faire des compromis sur certains composants : il n’y a ainsi ni GPS ni capteur de luminosité sur la tablette.

 

Un design massif, pensé comme une moitié de PC portable

Comme bien souvent sur les appareils au rapport qualité-prix intéressant, le design n’est pas la priorité du constructeur. Et la Dell Venue 10 5000 fait partie de ce genre de produits. Avec ses 630 grammes, cette tablette est plus proche de l’ultrabook que des fines tablettes Android auxquelles Samsung ou Sony nous ont habitués dernièrement. La Venue 10 5000 est également particulièrement épaisse (plus de 1 cm d’épaisseur) et ses bordures d’écrans, très larges, font penser à la partie supérieure d’un PC portable.

La Dell Venue 10 5000 est épaisse.

Ce n’est pas un hasard puisque Dell vend également sa tablette en bundle avec un clavier dédié pour 50 ou 100 dollars de plus, suivant que l’on opte pour la version 16 ou 32 Go. C’est ce clavier qui explique pourquoi le bas de la tablette est marqué de deux grosses encoches destinées à le recevoir et à assurer la stabilité de l’écran. Nous n’avons pas pu tester ce clavier, mais le connecteur situé entre ces deux encoches est destiné à faire communiquer le clavier et la tablette.

Les deux encoches dans la partie basse de la tablette sont destinées à recevoir un clavier.

Dell, contrairement à de nombreux fabricants de tablette, a eu la bonne idée d’insérer les deux haut-parleurs sur les tranches droite et gauche de l’appareil et non pas sur la coque arrière. Sans clavier, les mains ont tendance à les boucher mais lorsqu’elle est maintenue le son est plus audible. Toujours sur les tranches on trouve un port carte micro-SD (sans cache, attention à la poussière), un port mini-HDMI et le traditionnel port USB 2.0. Le contour de la tablette est légèrement gommé, ce qui est assez agréable en main.

Bonne idée de la part de Dell : un port USB classique en plus du port micro-USB et de la sortie mini-HDMI.

L’arrière se décompose en deux parties. Celle en noir reprend le plastique gommé des tranches tandis que la partie grise consiste en une plaque de plastique. Il s’agit en fait d’un capot qui doit servir aux techniciens de Dell à accéder à la carte-mère en cas de démontage. Les finitions sont perfectibles. On peut par exemple passer un ongle dans la fente du bas et sentir ce capot se soulever légèrement.

La partie grise consiste en un capot, pour que les techniciens de Dell puisse facilement réparer la tablette.

Malgré tout, cette tablette nous a laissé une bonne impression. Elle aussi massive que solide et semble faite pour durer. Répétons-le encore une fois, Dell vend cette tablette non pas comme une tablette mais plutôt comme un écran d’ordinateur portable : la finesse n’était pas son objectif.

Un écran convaincant mais aux couleurs un peu fades

Rappelons-le encore une fois, il existe deux versions de la Dell Venue 10 5000 et ces deux versions possèdent deux écrans différents. Celui que nous avons pu tester est le plus haut de gamme. Il s’agit d’un affichage de 10,1 pouces en Full HD. Sa résolution de 224 ppi, ce qui honnête sans plus. Depuis le début de 2014, la plupart des tablettes haut de gamme ont droit à un écran QHD, beaucoup plus généreux en termes de ppp. Notons que dans le cas de la version HD de la Dell Venue 10, le nombre de pixels par pouces passe à 150 environ, ce qui franchement médiocre.

Au-delà de ces quelques considérations techniques, l’écran de notre tablette est relativement bon. Sa luminosité maximale est de 410 cd/m², ce qui est légèrement au-dessus de la moyenne et suffisant pour travailler. Ses angles de vision sont également honorables bien que l’on constate quelques fuites de lumières en provenance de la partie supérieure de l’écran. Ses couleurs enfin sont moyennes, pour ne pas dire un peu fades. Elles manquent de finesse et de dégradé : le rouge tire sur l’orange et on a du mal à discerner les différents tons de couleurs.

Android Lollipop et Intel : un couple efficace

La Dell Venue 10 5000 est installée d’office sous Android Lollipop, sans surcouche, en version 5.0.2. Dell n’a pratiquement touché à rien en ce qui concerne l’interface. Et n’a d’ailleurs même pas jugé bon d’intégrer le pourcentage de la batterie dans la barre de notification. Le constructeur américain a toutefois préinstallé moult applications plus ou moins pratiques comme un antivirus (McAfee Security, qui vous rappellera que vous ne l’avez pas activé à chaque redémarrage), une application Dell pour vérifier que les composants de la tablette fonctionnent correctement, un plug-in Maxx Audio qui vient s’intégrer de façon assez laide à la barre des notifications et quelques applications de productivité. C’est plutôt propre dans l’ensemble.

dell venue 10 5000 logiciel lollipop

La tablette est installée sous Android Lollipop en version 5.0.2.

Un mot enfin sur les performances de la bête. La Dell Venue 10 5000 embarque un SoC Intel Atom Z3735F, un processeur à quatre cœurs 64 bits cadencé à 1,33 GHz épaulé par 2 Go  DDR3L-RS (une mémoire vive un peu plus gourmande en énergie que la mémoire vive LPDDR3). Il n’y a presque rien à redire quant aux performances pour une utilisation bureautique classique. Les applications se lancent très rapidement et je n’ai jamais noté de ralentissement notable. Les quelques benchmarks que nous avons lancés se sont également révélés excellents. Sur PC Mark, le score final approchait les 5000 points, ce qui est mieux que la Xperia Z4 Tablet, par exemple, qui dispose d’un processeur haut de gamme Snapdragon 810. Un score beaucoup moins élevé avec 3D Mark, qui affiche 8670 points, ce qui est franchement médiocre lorsque l’on sait que les tablettes les plus puissantes plafonnent aux environs de 25 000 points. À ce titre Hearthstone tourne de façon correcte les 10 premières minutes puis se met à ralentir très sérieusement passé ce délai. Bref, une tablette faite avant tout pour la productivité.

benchmarks dell venue 10 5000 intel Atom Z3735F

La puce d’Intel assure en terme de performances brutes mais pas déçoit sur la partie graphique.

Une excellente tablette à moins de 300 dollars… disponible uniquement aux États-Unis

Pour un peu moins de 300 dollars, la Dell Venue 10 5000 est un appareil au rapport qualité-prix très intéressant. Avec son design grossier et peu travaillé, la possibilité d’y attacher un clavier propriétaire et d’excellentes performances bureautiques, Dell vise très clairement le monde de l’entreprise. Et de ce point de vue, c’est une belle réussite. On aurait tout juste aimé que l’écran soit un peu plus soigné, particulièrement au niveau des couleurs. Si vous vous sentez la fibre de l’importateur ou que vous avez des connaissances qui peuvent vous l’acheter aux États-Unis, c’est peut-être l’une des meilleures tablettes que l’on puisse trouver actuellement à moins de 300 euros.