Echo a présenté son nouveau smartphone doté d’un écran 18:9, le Horizon. Est-il possible de proposer un bon smartphone doté d’un écran de ce genre à moins de 180 euros ? Nous l’avons pris en main pour le savoir.

Déjà présent sur le segment des feature phones et plus discrètement sur celui des smartphones, Echo souhaite relancer l’engouement du public en s’appropriant le segment de l’entrée de gamme et ainsi rivaliser avec les marques telles qu’Archos ou Wiko. Un véritable combat de titans francophones !

Pour marquer les esprits, Echo compte un peu sur son Moon, mais surtout sur ses deux nouveaux porte-étendards, les Horizon et Horizon Lite présentés ce lundi 18 septembre. Ces nouveaux terminaux ont deux particularité : proposer un écran 18:9 et le faire à un tarif très agressif puisque le premier est annoncé à 169,90 euros tandis que le second est à 129,90 euros seulement.

Design

Echo n’hésite pas a rappeler que l’esthétique de ses téléphones est conçu dans son propre studio design interne, Le 107. Si ce n’est en soi pas très prestigieux, le studio étant encore jeune et peu connu, cela montre l’intérêt que la marque porte aux détails de ses téléphones. Et effectivement, pour un téléphone de cette gamme de prix, l’Echo Horizon est loin de rebuter au premier regard.

Son dos iridescent n’est pas sans rappeler celui d’un Honor 9, à la différence que si les marques de doigt ne sont pas totalement absentes, elles sont moins visibles que sur le smartphone du célèbre Chinois. Dommage que le même traitement n’ait pas été appliqué au module photo, extrêmement salissant. Notons par ailleurs que ce dernier ressort légèrement de la coque du téléphone, ce qui en choque encore certains.

À l’avant, l’écran « Panorama » 18:9 occupe la majorité de l’espace, bien que le côté « borderless » est moins marqué que sur un LG G6 ou un Galaxy S8 pour ne citer qu’eux. On note d’ailleurs qu’à l’instar de LG, Echo a souhaité apposer son logo en façade, sous l’écran, de façon discrète. Peut-être un peu trop discrète d’ailleurs puisqu’on imagine facilement cet endroit prendre l’aspect d’un bouton rétroéclairé, libérant de l’espace à l’écran, aujourd’hui occupé par la barre de navigation.

Dans l’ensemble, la qualité de finitions est plutôt bonne pour un produit de cette gamme de prix, même si on peut remarquer quelques défauts par-ci par-là, que nous passerons cependant sous silence pour le moment puisqu’il ne s’agissait que de prototypes de pré-production lors de notre prise en main et que Echo peut encore corriger les quelques soucis.

Ce qui est étonnant, c’est que le téléphone est particulièrement lourd. Avec ses 170 grammes, il semble en main plus dense encore que le Galaxy Note 8 qui pèse pourtant 195 grammes. Ceux qui aiment cette impression ne seront pas déçus, d’autant que la prise en main est tout à fait agréable.

Écran

L’Echo Horizon possède un écran de 5,7 pouces en HD+, ce qui donne une définition de 282 PPP, ce qui est faible. Certes, à ce prix on ne s’attend pas à beaucoup mieux, mais le Full HD est tout de même devenu une norme bien agréable pour cette dimension.

En dehors de cela, l’écran semble plutôt lumineux et avec de bons angles de vision. Dommage que les traces de doigt viennent salir aussi rapidement cette dalle.

Interface, performances et autonomie

L’unité de préproduction que nous avons eu en main tournait sous Android 7.0 Nougat avec un patch de sécurité datant du mois d’août, ce qui est plutôt correct au vu du peu d’appareils déjà sous Oreo et si l’on considère qu’Android 7.1 est dispensable.

L’interface était identique à de l’AOSP et aucun changement majeur à ce niveau n’est à constater, mais des modifications peuvent encore être opérées d’ici au lancement du téléphone.

De même, pour les performances, Alto’s Odyssey tournait comme un charme, mais on attend de pouvoir tester le téléphone de façon plus poussée pour réellement juger de la qualité du couple MediaTek MT6750T/3 Go de RAM. L’autonomie est quant à elle assurée par une batterie de 2940 mAh, ce qui devrait être suffisant au vu de la définition de l’écran.

Photos

L’appareil photo de l’Echo Horizon est un double module de 13+2 Mégapixels. L’application dédiée est quant à elle plutôt brouillonne et rappelle les pires travers du début des années 2010 en la matière.

Malheureusement, unité de préproduction oblige, l’appareil photo a totalement planté lorsque nous avons essayé de l’utiliser et nous ne pouvons donc juger de sa qualité que sur une seule photo visualisée sur l’écran du téléphone. Sans trop s’avancer, on peut dire que la qualité est plutôt bonne pour un appareil à 170 euros.

Encore une fois, il faudra attendre de tester ce téléphone plus en profondeur pour savoir de quoi il retourne vraiment.

Conclusion

L’Echo Horizon est plutôt surprenant pour son prix et prouve, comme Wiko avec le View, qu’il est possible de proposer des terminaux soignés et disposant d’un écran 18:9 à moins de 200 euros. Cela devrait certainement satisfaire ceux qui ne veulent pas trop débourser pour leur smartphone en apportant un bon rapport qualité/prix.