Gigaset, si le nom ne sonne pas bien dans vos oreilles, c’est plutôt normal. La marque allemande spécialisée dans le téléphone fixe n’a pas brillé ces dernières années, néanmoins elle se lance enfin sur le marché du smartphone. Avec trois produits Android, Gigaset compte s’installer sur le marché européen. Sur le papier, les produits sont convaincants.

Die-neuen-Gigaset-Smartphones-Gigaset-Me

Les Gigaset ME Pure, ME et ME Pro

En France, le marché du smartphone est extrêmement compétitif, il devient extrêmement difficile de se démarquer. Dans les autres pays européens, le constat est moins alarmant, mais le marché est également très atomisé. Quand l’ancienne filiale de Siemens à Munich, qui est restée longtemps l’un des grands acteurs dans le secteur de la téléphonie fixe, vous envoie une invitation à une conférence à l’IFA. Nous avons tendance à nous méfier. Pourtant, force est de constater que les produits sont intéressants.

Gigaset a profité de l’IFA pour dévoiler trois smartphone, les Gigaset ME Pure, ME et ME Pro. Rentrons dans les détails.

 

Gigaset ME Pure, l’entrée de gamme

gigaset_me_pure

Gigaset ME Pure

L’entrée de gamme de Gigaset est loin d’en être une, le Me Pure intègre un écran de 5 pouces avec une définition Full HD (1920 x 1080 pixels), du Qualcomm Snapdragon 615 soutenu par 2 Go de mémoire RAM, le tout dans une coque en aluminium avec des bords arrondis. Le capteur photo arrière est de 13 mégapixels (ouverture de f2.0), et le capteur frontal dispose de 8 mégapixels. On retrouve également un capteur d’empreintes digitales, le support de la 4G LTE en catégorie 4 (doubleSIM), de l’USB Type-C et la batterie possède une capacité de 3320 mAh. Gigaset insiste également sur la qualité du son, avec l’intégration d’une transmission Dirac HD Sound et CSR BT. Sur le papier, le Me Pure laisse une bonne impression, avec un prix de 349 euros qui semble justifié.

L'USB Type-C est de la partie sur les trois produits

L’USB Type-C est de la partie sur les trois produits

 

Gigaset Me, très complet

gigaset_me

Gigaset ME

Le modèle « Me » reprend une bonne partie des caractéristiques du Pure, avec un prix plus élevé : 469 euros, il dispose également d’un écran de 5 pouces avec une définition Full HD, néanmoins on retrouve du Qualcomm Snapdragon 810, avec 3 Go de RAM.  Le boitier est désormais en acier inoxydable et en aluminium léger. Avec 32 Go de stockage interne (et un slot microSD), on retrouve également un capteur UV, un port infra-rouge, un capteur cardiaque (cardiofréquencemètre), et une batterie de 3000 mAh – avec une fonction de charge rapide (3 heures d’appel avec 5 minutes de charge, selon le communiqué de presse). Le capteur photo utilisé à l’arrière passe à 16 mégapixels, il est toujours de 8 mégapixels à l’avant. Notez que la 4G LTE, toujours double SIM, est de catégorie 6.

Capteur d'empreintes digitales

Capteur d’empreintes digitales

 

Gigaset ME Pro, peu de compromis

Gigaset Me Pro

Gigaset Me Pro

La version Me Pro à 549 euros reprend une bonne partie des caractéristiques du Me, avec toujours du Qualcomm Snapdragon 810 et 3 Go de RAM, l’écran passe néanmoins à une taille de 5,5 pouces (Full HD), on retrouve toujours 32 Go de mémoire interne (extensible via microSD), et le capteur photo arrière est de 20 mégapixels. Enfin, la batterie possède une capacité assez importante, 4000 mAh.

gigaset_pro

Gigaset ME Pro

 

 

 

Gigaset, un coup de poker ?

Ce lancement un vrai pari pour la marque allemande, le nombre d’employés a diminué de 2333 à 1366 en 2 ans, et la marque enregistrait une perte de 16,6 millions d’euros sur la dernière année fiscale. Comme on peut le voir avec ces premières années, Gigaset a décidé de se positionner sur des produits haut de gamme – de 350 à 550 euros, un pari plutôt osé mais qui peut être gagnant : ce sont les produits avec les plus grosses marges. En choisissant de se lancer en Europe et en Chine, Gigaset prend tout de même de gros risques. Avec un marché du fixe qui s’écroule, Gigaset semble y croire. Il y a huit semaines, la société a conclu un contrat de sponsoring avec le Bayern Munich. Thomas Müller sera donc un des premier utilisateurs d’un smartphone Gigaset.

Notez tout de même que l’Allemand Gigaset AG détient une participation minoritaire dans l’entreprise Gigaset Mobile, le propriétaire majoritaire est le fonds Goldin, un investisseur asiatique.