Vous avez été nombreux à réagir à l’article écrit après l’annonce du Galaxy S III, qui était apparue pour nous comme une déclaration de guerre contre Google, ou du moins un émancipation franche et marquée. Sur la question, on ne peut que constater que les avis divergent et que les arguments qui répondaient aux nôtres avaient aussi beaucoup de valeur. Seulement voilà, Samsung ne fait concrètement rien pour nous faire changer d’idée, pire, le constructeur, semaine après semaine, abonde dans notre sens : il faudrait peut-être arrêter la provoc’ Sammy, ça va commencer à se voir !

Hier donc, big S a racheté mSpot. Que fait mSpot ? Oh, rien, c’est juste un service de diffusion de musique en streaming et de stockage de morceaux dans le cloud. Rien à voir donc avec Google Mus… attendez. Mais si, en fait, cela a tout à voir. Petit à petit, après son Siri-‘S-Voice’-like, son Google ‘Flipboard’ Currents, son Google ‘Dropbox’ Drive, son Google ‘ChatOn’ Talk et bientôt avec ses propres pubs, son marché d’application et ses boutiques physiques, Samsung grignote la part de Google dans Android. Certes, les power-users que vous êtes ou les utilisateurs qui sont déjà habitués aux services Google ne changeront pas facilement leurs habitudes, Galaxy S III ou pas, mais le grand public, lui, va finir par retrouver des tas d’applications tierces très bien fichues et très puissante sur son smartphone Samsung.

Pire encore, chacune de ces applications fera plus ou moins double emploi avec un service Google préinstallé : vous vous doutez bien quelles icônes on retrouvera par défaut sur les bureaux en raccourci lors du premier allumage. Bref, ce nouveau mouvement de Samsung permet au géant du hardware d’avoir dans sa poche de plus en plus de start-up et entreprises plus ou moins grandes, que ce soit via des partenariats ponctuels ou des rachats en bonne et due forme : mine de rien, les pièces de l’écosystème Samsung s’assemblent toujours plus et il sera difficile pour la concurrence, Google inclus, de faire quelque chose une fois la machine lancée et les habitudes prises par la masse des clients.

Oh, on a failli oublier, mSpot permet également la diffusion de films dans le cloud, histoire d’avoir une longueur d’avance…

via : Slashgear