Nous y sommes, Google TV sera officiellement en France dès le 27 septembre prochain. Pour les non-initiés, Google TV est une plateforme TV basée sur Android, on y trouve une partie de ce qui a fait le succès d’Android : comme le Google Play par exemple.

Présenté en mai 2010 et disponible aux USA depuis fin 2010, on ne peut pas dire que Google TV ait connu le succès. En effet, les grandes sociétés de télévision américaine Disney-ABC Television Group (ABC, Disney, ESPN), NBC Universal et News Corporation (Fox) ont délibérément bloqué leur contenu sur Google TV, ces « majors » voyaient d’un mauvaise oeil l’arrivée de Google sur leur platebande. Il faut dire que l’on peut comprendre l’appétit de Google dans l’histoire, la manne financière dégagée par la télévision reste énorme malgré l’essor d’Internet.

Après ses erreurs, Google a revu entièrement la Google TV, néanmoins ce coup dur leur a fait perdre un partenaire de taille : Loigtech. Désormais, ils peuvent compter sur deux fabricants : LG et Sony. En France, c’est Sony qui lance les hostilités avec la commercialisation d’un premier boitier à 200 euros. Le boitier Sony, avec processeur Intel, vous permettra de rendre votre TV « connectée ». Vous n’avez qu’à le connecter en WiFi ou par Ethernet, et vous aurez une expérience « Google » sur votre téléviseur. En effet, le rôle premier de ce boitier est d’apporter Internet sur votre téléviseur, à travers une interface adaptée, des applications et un peu de contenu.

Le boitier se nomme Sony NSZ-GS7 – déjà en pré-commande sur Sony.fr

Peu de contenu ? En effet, TF1, M6, France Télévisions, Canal + et les chaînes de la TNT ont d’ores et déjà signé un pacte pour bloquer Google. A ce jeu, Google commence mal : lorsque vous ferez une recherche sur Google TV, les résultats des chaines hertziennes et TNT n’apparaitront tout simplement pas. Dommage, le résultat aurait pu être intéressant : Imaginez que vous effectuez une recherche sur « la 7ème Compagnie », Google TV aurait pu vous donner le synopsis, les résultats Web, vidéos, images… ainsi que les prochaines diffusions sur la TV, la catch-up TV (télévision de rattrapage) et les offres VOD.

Branchement plutôt classique

Bref, que peut offrir Google TV de plus que le contenu « Android » pour tablette ? Un accès à des offres de VOD, de musique… comme Sony Entertainment Network, l’accès également à des applications dédiées à la télévision. Nous avons écho que plusieurs grands éditeurs et développeurs français travaillaient d’arrache pied sur des applications tirant parties de l’expérience TV.

Pour concurrencer efficacement les « box » opérateurs, Google et Sony vont donc devoir redoubler d’effort – surtout en France où le marché fonctionne très spécifiquement. Google TV pourra donc offrir une expérience « web » améliorée, entre autres grâce à Google Chrome mais surtout grâce à la télécommande intelligente de Sony : entre le clavier, la souris, une manette et la télécommande traditionnelle. L’autre atout de Google TV, ce sont bien sûr les applications et jeux de Google TV. Enfin, la synchronisation et le cloud : vous allez pouvoir consulter du contenu sur votre smartphone et tablette (Android), votre Mac et PC (Chrome) et votre téléviseur (Google TV) – le tout sera synchronisé en temps réel.

Les médias américains sont unanimes, l’expérience « Google TV » est une réussite

La stratégie de Google semble désormais assez bien ficelée : Sony, dans un premier temps, va permettre d’accroitre l’audience « Google TV ». Le contenu va donc se développer, en particulier les applications. LG ou encore Samsung vont ensuite commercialiser des téléviseurs intégrants directement Google TV. Le contenu va commencer à s’accroitre et Google pourra obliger les chaines de télévision à débuter des négociations. Lorsque le contenu sera suffisamment développé et l’audience également, Google pourra commencer à intégrer Google TV dans des consoles de jeu, des boitiers… mais aussi nos fameuses « box » avec des partenariats opérateurs. Bref, le champ est quasi-libre pour Google, à moins que d’autres s’en mêlent (dixit Apple TV).

Sony a également prévu de commercialiser un lecteur « Blu-ray » (NSZ-GP9) intégrant Google TV en fin d’année en France, aux alentours de 300 euros.

Android Market ou Google TV ?