Il y aurait toujours un Nexus officiel, mais d’autres constructeurs pourraient le rejoindre.

Google a pris pour habitude de renouveler chaque année ses smartphones Nexus à l’automne. Contrairement aux précédentes générations, nous avons vu fleurir des rumeurs selon lesquelles il pourrait y avoir non pas un, mais plusieurs terminaux Nexus. Toutefois de nouvelles rumeurs viennent nuancer le propos.

Cette année LG viendrait succéder à HTC et Samsung, en devenant le fournisseur officiel du Nexus de Google. A priori, il devrait s’agir d’une version modifiée de l’Optimus G. Petit rappel de ses caractéristiques :  écran de 4,7 pouces avec une définition HD (1280 x 768 pixels), processeur quadruple-coeur Qualcomm S4 Pro APQ8064 cadencé à 1,5 GHz, 2 Go de RAM, 32 Go de mémoire interne et un appareil pareil photo de 13 ou 8 mégapixels (selon le marché). L’annonce devrait être faite dans le courant du mois, mais il ne devrait pas s’agir du AllThingsD: Dive into Mobile, où Andy Rubin sera présent. A la place, le lancement officiel serait prévu pour le début du mois de novembre

Les rumeurs concernant le Samsung Galaxy Nexus Plus, Sony Xperia Nexus ou encore le HTC X5 ne seraient pas infondées. En effet, Google permettrait à n’importe quel constructeur de proposer un smartphone dans la gamme Nexus. Toutefois des règles strictes seraient demandées : Android de base doit être utilisé et 64 Mo de mémoire sécurisée doivent être allouées pour faire du streaming. Les personnalisations de l’interface ne sont pas interdites, au contraire, car un « Centre de personnalisation » devrait voir le jour. Des spécifications matérielles seraient également demandées afin de s’assurer de la compatibilité avec les prochaines versions du système (notamment Android 5.0 qui pourrait arriver à l’automne 2013).

L’arrivée d’un centre de personnalisation suit la logique introduite sur Ice Cream Sandwich. En effet, le thème Holo doit obligatoirement être intégré, même si les constructeurs modifient le style de l’interface. Google renforcerait un peu plus ses contraintes afin de rendre la plateforme plus cohérente, ce qui faciliterait grandement la vie des développeurs. On pourrait également imaginer que l’utilisateur puisse facilement choisir de basculer entre l’interface du constructeur et l’interface de base.

Ce Nexus serait accompagné d’une mise à jour d’Android (4.2), mais relativement mineure. Il y aurait des améliorations concernant la gestion de l’énergie, une nouvelle version du Play Store et quelques modifications afin que la transition vers la prochaine version importante d’Android se fasse en douceur. L’interface ne devrait pas bouger, sauf pour les bureaux qui seraient maintenant représentés sous la forme d’onglets.

Il est encore difficile d’y voir clair devant autant de rumeurs, mais une chose est sûre, Google fait son maximum pour garder son leadership. L’arrivée de la multitude de nouveaux Windows Phone oblige le géant de Mountain View a ne pas commettre de faux pas, sans quoi les consommateurs se tourneront vers les nouvelles plateformes.

Source