Suite à la fuite des documents financiers concernant les résultats de Google, le spécialiste de la recherche a tenté de rassurer les investisseurs lors de la présentation officielle des chiffres. Larry page (CEO) est revenu sur cet accident qui a bousculé l’action de Google en bourse.

Larry Page

En arrivant sur la scène, il a déclaré : « Nous avons connu notre premier trimestre à 14 milliards de dollars, pas mal pour un adolescent », faisant référence bien sûr à la jeunesse de Google – fondé le 27 septembre 1998 par Larry Page et Sergei Brin. Il a introduit son discours sur le mobile, « Beaucoup d’entre nous se sentent nus sans un smartphone », en évoquant bien sûr Android et ensuite la Nexus 7 à 199 dollars – « tout le monde devrait courir acheter une tablette Nexus 7 pour 199 dollars ».

Larry Page a ensuite logiquement évoqué les revenus liés au mobile, selon lui la monétisation mobile de Google par requête est déjà une fraction significative de son activité. Plus de 8 milliards de dollars ont été générés par le mobile, en augmentation de 2,5 milliards de dollars par rapport à l’année dernière. Le pari d’Android en 2005 a donc porté ses fruits, malgré les critiques assez dures de l’époque – des critiques évoquées par le CEO et fondateur de Google.

Dans le but de mieux se concentrer et de converger ses produits et services, Google a fermé plus de 60 produits depuis l’année dernière. C’est le cas de beaucoup de services nés dans les Google Labs. Néanmoins, son discours s’est plutôt focalisé autour de la publicité, le principal revenu de Google.

Ensuite, Larry Page a évoqué Motorola et sa « perte » qui pèse lourdement sur le résultat de Google. Il a évoqué, entre autres, le plan social mis en place pour diminuer les charges (1500 emplois supprimés). Il a tenté de rassurer les investisseurs, en précisant qu’ils étaient entrain d' »harmoniser » la situation de Motorola suite à son rachat.