Introduction

Ce Nexus 4 a fait couler beaucoup d’encre depuis les toutes premières rumeurs… Allait-il une nouvelle fois être fabriqué par Samsung ? Finalement, c’est la firme coréenne LG Electronics qui est en charge de la production. Que vaut ce smartphone vendu à un prix très agressif ? La réponse dans ce test du Nexus 4 !

Lorsque Google a sorti son premier téléphone, appelé Nexus One, il l’a fait pour deux raisons : montrer un chemin à suivre pour les constructeurs et offrir aux développeurs un outil pouvant servir de base. À l’époque de nombreux médias se sont offusqués des ventes très décevantes réalisées (autant sur Internet que dans la distribution classique), mais ce n’était pas l’objectif initial du téléphone.

Depuis Google s’est rapproché des opérateurs et avec le Nexus 4, Google fait un nouveau pari : vendre son smartphone sur le Google Play. Il l’a déjà fait avec la Nexus 7, qui a reçu un très bel accueil et espère que le même phénomène se reproduira. Pour cela, la même stratégie est mise en place : vendre le produit à un prix très attractif. C’est ainsi qu’il sera disponible le 13 novembre prochain en France pour 299€ en version 8 Go et 349€ en version 16 Go (au Canada, il sera disponible aux prix de $309.00 et $359.00 respectivement).

Le LG Nexus 4 sera également disponible via l’opérateur SFR, qui dispose d’une exclusivité (à priori temporaire).

Le Google Nexus 4 embarque la dernière version d’Android, estampillée 4.2. Tout comme la 4.1, son nom est Jelly Bean, preuve que les nouveautés sont mineures, mais en l’espace de quatre mois Google a tout de même concocté des améliorations plus qu’appréciables.

De plus en plus de monde s’intéresse aujourd’hui aux terminaux Nexus, car ils offrent un Android sans personnalisation constructeur et bénéficient des mises à jour dès le lancement d’une nouvelle version. Un Nexus est également assuré d’avoir environ deux ans de suivi (le cas du Nexus One), qui a ainsi pu bénéficier de toutes les versions de la branche 2 d’Android.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Introduction faite, passons maintenant au coeur du sujet, à savoir le test du Nexus 4. En voici le plan :

1] Présentation du téléphone 5] Communication et Internet
2] Tour du propriétaire 6] Appareil photo et multimédia
3] Ecran 7] Performances et autonomie
4] Android 4.2 8] Conclusion

 

Pour commencer, sachez que le Nexus 4 n’a pas le problème de la 3G instable, ni du «crazy screen» du Nexus One. Il n’a pas non plus des problèmes avec le GPS, dont le fix était parfois long à obtenir sur un Nexus S. Et pour terminer, le volume sonore du haut-parleur est à un niveau normal, là où le Galaxy Nexus avait un niveau très faible, obligeant à l’utiliser en mode maximum.

1] Présentation du téléphone

1.1] La boîte

La version que nous avons ne possède pas la boîte officielle. Sur la page officielle du Google Play, nous apprenons son contenu :

  • Un câble microUSB 2.0
  • Un adaptateur secteur
  • Un kit mains libres
  • Outil d’éjection pour la carte microSIM
  • Des manuels d’utilisations, garantie …

1.2] Les caractéristiques techniques

Alors que le Nexus One avait une avance sur ses concurrents, en terme de spécifications matérielles, les Nexus S et Galaxy Nexus étaient des Galaxy S et S2 légèrement reboostés. Mais cette année, le LG Nexus 4 est à la pointe, avec notamment le processeur quadruple-coeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro, qui équipe encore très peu de terminaux (le Xiaomi Mi-Two par exemple).

ModèleLG Nexus 4

VersionJelly Bean (4.2)
"expérience pure Android"
Ecran4,7 pouces
Résolution1280 x 768 pixels (HD)
TechnologieTrue HD IPS Plus
capacitif et multipoint (10)
Densité de pixels318 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOui (Corning Gorilla Glass 2)
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon S4 Pro APQ8064
quadruple-coeur cadencé à 1,5 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 320
Mémoire vive (RAM)2 Go
Mémoire Interne8 ou 16 Go
Support microSD-HCNon
APN / Caméra8 mégapixels
Webcam (caméra frontale)1,3 mégapixels
Vidéo1080p @ 30 fps
Carte SIMOui (microSIM)
WiFiOui, a/b/g/n + double bandeband
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui, 4.0 + A2DP
RéseauxHSDPA 21 Mbps et 42 Mbps (Dual Carrier)
NFC (Near Field Communication)Oui
Boussole / GPS / BaromètreOui / Oui / Oui
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Non
Batterie2 100 mAh
Dimensions133.9 x 68.7 x 9.1 mm
Poids139 grammes
Prix public conseillé299 euros (8 Go)

349 euros (16 Go)

Derrière ces caractéristiques officielles, voici quelques informations plus détaillées sur le matériel embarqué :

Processeur Qualcomm Snapdragon S4 Pro APQ8064

  • Fréquence : 1,5 GHz
  • Jeu d’instructions : ARMv7
  • Gravure : 28 nm

Bande de base Gobi MDM9215

  • GSM/EDGE/SPRS : 850, 900, 1800, 1900 MHz
  • 3G : 850, 900, 1700, 1900, 2100 MHz
  • DC-HSPA+ 42 Mbps (Dual Carrier) : supporté
  • LTE : potentiellement supporté avec un émetteur-récepteur supplémentaire (ce n’est pas le cas ici)

Ecran LG « TrueHD IPS+ avec la technologie ZeroGap »

  • Type : IPS- Définition : 1280 x 768 pixels
  • Ratio : 15:9
  • Densité de pixels : 317.6 ppi
  • Rafraichissement : 60 Hz
  • Pitch : 0.08 mm
  • Contraste : 1352:1
  • Luminosité écran noir : 0.33 cd/m2
  • Luminosité écran blanc : 470 cd/m2

Caméra Sony Exmor R IMX111PQ

  • 8 mégapixels
  • Vidéos : 1080p à 30 fps
  • 720p à 60 fps
  • Ouverture : f/2.4
  • Distance focale : 5mm

Caméra frontale Sony IMX119

  • 1,3 mégapixels
  • Vidéos : 720p à 30 fps

2] Le tour du propriétaire

2.1] Aspect général

LG Electronics a rarement été critiqué pour la qualité de fabrication de ses téléphones, la firme coréenne a toujours associé la technologie au design, depuis les années 50 et l’émergence du concept de design industriel. En s’associant au constructeur LG Electronics, Google a donc du bénéficier des compétences de son partenaire afin de développer un produit distinctif qui offre aux clients la meilleure valeur et le plus beau design. Le Nexus 4 est un réel enjeu pour LG, la marque a pris du retard sur ses concurrents sur le marché du smartphone. Le Nexus 4 doit démontrer au monde, la capacité de LG à créer un smartphone bien conçu et à innover.

Test Nexus 4

LG a aussi une image de constructeur qui ne met pas à jour ses terminaux. On ne vous l’apprend pas. Avec le Nexus 4, ce problème ne devrait pas exister puisque c’est Google qui s’en occupe de A à Z. Vous profitez donc d’un excellent matériel signé LG, tout en bénéficiant du meilleur d’Android. Que demander de mieux ?

Nexus 4 et Galaxy Nexus

Nexus 4 et Galaxy Nexus

En ce qui concerne le design global du téléphone, on note une ressemblance avec le Galaxy Nexus. Tout autour de l’écran, on retrouve un pourtour chromé – assez discret et élégant. Les contours sont en plastique très agréables en main, un plastique tendre qui donne une impression de «souplesse». Dès les premiers contacts, on est réellement dans un autre monde. La qualité n’est plus du tout la même, le dos en verre contribue à donner du cachet au téléphone, l’écran est somptueux. Le dos « pailleté » ne fera pas l’unanimité, mais il reste au final très discret, car visible uniquement selon certains angles et selon la luminosité.

On critique souvent Samsung pour utiliser des matériaux qui sont certes solides, mais ne donnent pas l’image d’un haut de gamme. Ce n’est pas le cas pour ce Nexus 4 fabriqué par LG.

 

2.2] L’avant

Si on compare les deux Nexus, on voit que les deux appareils arborent une face avant toute noire avec une plaque de verre qui recouvre toute la surface, le tout sans aucun logo. La caméra frontale est située au même endroit (en haut à droite) et l’écran est exactement de la même taille. Quelques détails les différencient : les capteurs de luminosité et de proximité sont maintenant à gauche sur le Google Nexus 4 et la grille du haut-parleur fait plus «LG».

En se dirigeant vers le bas du téléphone, il y a toujours un voyant de notification. Les nostalgiques regretteront une fois de plus le trackball, mais les écrans plus grands permettent une meilleure précision. Concernant cette LED, elle est multicolore et possède sur le dessus une légère texture, qui rend son illumination plutôt unique en son genre (malheureusement la photo le rend mal).

La prise casque (jack 3,5 mm) est désormais située sur le haut de l’appareil et non plus sur le bas comme avant, ce qui est bien plus pratique. En effet il est bien plus simple de le sortir d’une poche, car il est directement dans le bon sens.

La prise microUSB se situe sur le bas du téléphone, comme sur le Galaxy Nexus. Cette connectique (compatible MHL Slimport) est entourée de deux vis, qui font penser aux vis utilisées sur le Motorola RAZR i (ou l’iPhone). Cela donne une impression de finition au produit.

2.3] Les tranches

L’aspect jaunâtre n’est pas une modification.
Selon l’angle d’inclinaison, on a cet effet étrange…

Entre les deux Nexus, sur les tranches, on retrouve exactement les mêmes boutons de contrôle physiques, le bouton de verrouillage et déverrouillage ainsi que les boutons de réglage du volume. Sachant que la batterie n’est plus accessible, le lecteur de carte microSIM est situé à l’extérieur et ne s’ouvre qu’à l’aide d’un embout pointu, chose qu’on ne possède pas toujours sur soi. Il est à noter que le changement d’une SIM nécessite forcément le redémarrage du téléphone, alors que d’autres terminaux, comme le Motorola RAZR i, peuvent le faire à chaud sans aucun problème.

2.4] Le dos

L’arrière du téléphone est vraiment l’élément différenciateur, il est composé d’une plaque de verre qui arbore des petits croisillons noirs. Ce n’est pas le premier téléphone à intégrer deux plaques de verre, la concurrence du côté de chez Cupertino (l’iPhone 4 et 4S) le fait déjà.

Qui dit verre, dit forcément poids plus important. Le Nexus 4 limite la casse, malgré son écran de 4,7 pouces, ne pèse que 139 grammes – le poids idéal pour ce gabarit. Ces croisillons réagissent à la lumière et reflètent selon l’inclinaison du téléphone. Lorsque l’on regarde le téléphone par-derrière en le tenant droit, le dos est complètement noir. Dès lors que l’on l’incline vers le haut, le bas, la droite ou la gauche, on découvre un motif holographique qui réagira, comme des paillettes.

Certains trouveront cela trop «bling bling», d’autres «futuriste» ou «design». Quoi qu’il en soit, le couple Google/LG ose faire un design différent et c’est au final ce qu’on attend de lui. Le Nexus, tout comme Android, n’est pas une vulgaire copie, mais bien un produit original qui se doit de se différencier coûte que coûte.

Enfin, vous retrouverez deux logos : celui de Nexus et de LG (vers le bas). Ce logo LG est la seule signature visible du constructeur, comme sur toute la gamme Nexus. Enfin, vous trouverez un capteur de 8 mégapixels ainsi qu’un flash LED.

2.5] Avis 

Si vous avez un Galaxy Nexus, vous avez sûrement l’impression que les deux appareils sont très similaires. Mais croyez-moi : jusqu’au moment où vous aurez pris le Nexus 4 en main, vous ne pourrez pas vraiment vous en rendre compte. Bien que la conception de base du téléphone imite l’apparence du Galaxy Nexus, les composants, les matériaux, le poids montrent que c’est un appareil vraiment différent.

Prise en main du Nexus 4

Dans l’ensemble, ces deux plaques de verre lui confèrent un sentiment de la qualité bien au-dessus des anciens appareils de la gamme Nexus. Néanmoins, ce n’est qu’un avis plutôt subjectif : ce Nexus 4 est bien trop simple, ce qui n’est pas un défaut en soi, mais il lui manque une vraie identité – il n’est pas évident de retrouver la patte de LG dans ce téléphone. Néanmoins cette conception nous rassure sur les prochains téléphones de la marque coréenne, en particulier sur le LG Optimus G qui partage de nombreuses caractéristiques avec le Nexus 4 – tout en cultivant une différence, avec des bordures fines, une connectivité LTE (4G) et un capteur photo supérieur.

Galaxy S3, Nexus 4 et Galaxy Nexus

Ce Nexus 4 possède une très bonne finition, qui donne une impression de solidité grâce à l’utilisation de matériaux «nobles» comme le verre. On saluera le design graphique et futuriste accentué par une belle finition chromée sur les tranches. Par contre, la batterie n’est pas amovible et on regrettera l’absence d’un slot microSD.

C’est clair : nous avons affaire à un appareil haut de gamme.