Google va introduire en France une amélioration de son moteur de recherche lancée aux Etats-Unis en mai dernier, ce projet se nomme Knowledge Graph – que l’on peut traduire littéralement par « Le Graph du Savoir ».

Lors de l’événement LeWeb 2012, Ben Gomes – vice-président en charge du moteur de recherche et également Google Fellow (ingénieur Google avec le statut le plus élevé) – en a profité pour annoncer le Knowledge Graph : pour améliorer sensiblement l’expérience d’utilisation du moteur de recherche de Google.

Depuis plusieurs années, Google améliore les résultats de son moteur de recherche : synonyme, correction orthographique… afin d’augmenter l’efficacité des résultats bien sûr. Le « Graph du Savoir » va encore plus loin, il référence 500 millions d’objets du monde réel (objet, personnes, etc.) et les milliards de liaisons qui existent entre eux. Vous voulez un exemple ?

Lorsque vous ferez un recherche sur Google au sujet d’un artiste par exemple, Google pourra vous afficher sa biographie, ses oeuvres, les événements dédiés à cet artiste à venir et j’en passe et des meilleurs. Etant donné que cette solution nécessite des notions de localisation très avancées, Google doit travailler avec des partenaires extérieurs pour pouvoir agréger suffisamment de données. Pas seulement WIkipédia, mais aussi de nombreux éditeurs, des musées, des bibliothèques, etc.