Vous n’êtes pas sans savoir que Google vient de publier l’application Google Maps sur iOS (iPhone et iPad). Cette dernière avait été retirée d’iOS 6 et remplacée par Plans – une application de cartographie créée par Apple en partenariat avec TomTom. Même combat pour YouTube : l’application dédiée à la vidéo avait été retirée des applications pré-embarquées sur iOS. Cela n’a pas empêché Google de mettre en place son éco-système sur iOS malgré cet univers hostile très contrôlé par Apple. Google, principal concurrent d’Apple avec Android, est également le « premier » éditeur sur iOS. Alors, Google et Apple : partenaire ou ennemi ?

Maps-iphone-and-android

Cet équilibre est très ambigu. Apple n’a jamais attaqué Google. La marque pommée préfère s’attaquer aux partenaires de l’Open Handset Alliance, dont HTC, Motorola ou encore Samsung. Ce n’est pas les seuls piques d’Apple, comme je l’expliquais en début d’article, les applications de Google qui étaient initialement pré-embarquées sur iOS, ont finalement été retirées dans la dernière version. 

TOP AppStore iPhone

Google avait pourtant le choix. Les utilisateurs iPhone et iPad réclamaient les services Google, dont GMail, Google Maps ou encore YouTube. Google aurait très bien pu ignorer iOS complètement, Android lui permet désormais d’afficher ses publicités sur mobile. Finalement, Google a préféré développer de nouvelles applications  Google Maps et YouTube, largement meilleures que les précédentes. Google Maps se paye même le luxe d’atteindre le niveau de Google Maps sur Android, avec la fameuse fonctionnalité de « Navigation ». L’application YouTube est bien plus complète, à iso-fonctionnalité avec l’application Android. Sans oublier, l’application Gmail mise à jour récemment.

Google Maps

Autre point très intéressant, toutes ces applications Google ont désormais bien plus de cohérence entre elles. Les interfaces ont été totalement revues : épurées avec une ergonomie astucieuse et très simple, assez éloignée des spécificités Apple et Android.

photo (1)

Google a mis en place un éco-système assez similaire à celui d’Android, mais sur iOS. Mountain View semble avoir réussi cet objectif, malgré l’univers hostile d’iOS. En effet, Apple a mis en place une quantité de restrictions pour les développeurs. Par exemple, les dernières applications de Microsoft seraient actuellement bloquées à cause du système de paiement qu’Apple impose.

Enfin, comme le dit MacG, ne comptez pas sur Apple pour développer des applications Android. La marque pommée possède un business-model très différent de Google. Apple n’aurait aucun intérêt à proposer un univers similaire à iOS sur Android, les produits et la marque Apple seraient « dilués ».

Cela me fait penser à une histoire d’amour entre frères ennemis, non ?