Le service de stockage en ligne de Google chiffre maintenant les données des utilisateurs par défaut. C’est ce qu’indique Dave Barth, responsable produit chez Google Cloud Storage, dans un communiqué publié le 15 août. 

google-to-launch-drive-cloud-storage-service

Google crypte désormais les données des utilisateurs de son service de stockage en ligne. C’est ce qu’a annoncé un responsable de Google Cloud Storage il y a quelques jours. Les données et méta-données seront automatiquement décryptées lorsqu’un utilisateur autorisé souhaitera y avoir accès. Cet effort de Google vise à renforcer la sécurité des contenus stockés dans le nuage.

Le contenu de chacun des objets stockés dans le Cloud sera chiffré par un algorithme (AES-128) notamment. Bien sûr, les développeurs pourront tout de même s’ils le souhaitent continuer à « gérer leurs propres clés » de cryptage.

Cette annonce intervient quelques mois seulement après la révélation du programme de surveillance de la NSA. Baptisé PRISM, ce programme visait à utiliser des informations présentes Internet ou sur des services électroniques. Plusieurs géants américains, dont Google, avaient alors été accusés de donner un libre accès à des données qu’ils hébergeaient sur la toile à l’Agence de Sécurité Américaine. La firme de Mountain View tente ainsi, par cette annonce, de redorer son blason et de rassurer ses utilisateurs.