Google peut lire les mots de passe des réseaux Wi-Fi sur lesquels se connectent les appareils Android. Même s’il ne s’agit pas vraiment d’un scoop, une piqûre de rappel ne fait jamais de mal.

Robot Challenge

Google a accès à tous les mots de passe des réseaux Wi-Fi enregistrés sur les appareils Android. Or, comme le souligne le papier de Computer World, 187 millions de téléphones fonctionnant sous l’OS de Google, ont été livrés au deuxième trimestre 2013, ce qui représente une part de marché de 79 %.

Le géant de Mountain View stocke tout un tas de données concernant les réseaux Wi-Fi puisqu’il a accès non seulement aux mots de passe, mais aussi parfois à certaines données de géolocalisation lorsque les appareils se connectent automatiquement à tel ou tel réseau. Les paramètres des connexions de votre domicile, votre travail, de la bibliothèque que vous fréquentez, du domicile de vos amis etc, sont ainsi enregistrés automatiquement après une seule connexion. S’il est possible de désactiver cette option de connexion automatique selon votre position géographique, sachez que Google garde tout de même ces données.

Et bien qu’il soit possible d’effacer ces données, Google pourrait déjà les avoir partagées et en avoir gardé des copies. Il faut donc avoir conscience que ces informations peuvent faire l’objet d’un piratage informatique et donc être déchiffrées. Elles peuvent également être connues des employés de Google, ou encore être traitées massivement par le gouvernement. Inutile de rappeler les tenants et aboutissants du programme PRISM, dévoilé par Edouard Snowden, qui impliquait la collaboration de tous les grands groupes américains tels que Google et Facebook notamment.

Sans verser dans la paranoïa, les utilisateurs doivent être conscients qu’un risque de piratage existe bel et bien et qu’il grandit en même temps qu’Android se répand sur le marché des terminaux mobiles.