Google vient d’acquérir Bump. La firme de Mountain View pourrait s’orienter vers d’autres technologies de transfert de données que le NFC (Communication en champ proche).

Capture d’écran 2013-09-17 à 11.19.10

Google achète Bump, l’application qui transfère des données en entrechoquant deux appareils. Sur son blog, la société Bump Technologies se dit « ravie » de cette opération de rachat, et indique que ses deux applications « Bump et Flock continueront à fonctionner comme elles l’ont toujours fait« .

Mais cette opération a avant tout un caractère stratégique. Pour Bump, il s’agira de pouvoir développer la technologie de transfert de données utilisées par l’application. Et pour Google, il s’agit encore une fois d’étendre sa gamme de services. Surtout, on imagine que la firme de Mountain View est intéressée par les brevets de Bump. Créée en 2008, l’application permet d’échanger des fichiers et des photos simplement en entrechoquant deux appareils. Concrètement, le transfert de données s’effectue à partir des capteurs des appareils. Ils permettent de recueillir des informations telles que les données de l’accéléromètre, de localisation, l’adresse IP. Ensuite les données de chaque appareils sont stockées dans une structure qui les compare afin de procéder au « matching ».

Si le transfert de données par NFC (communication en champ proche), accessible via Android Beam, ne connaît pas exactement le succès escompté, Bump, de son côté, enregistre entre 10 et 50 millions de téléchargements sur le Play Store. Certes, il s’agit d’une fourchette très large qui ne reflète pas le nombre d’utilisateurs effectifs, mais reste que cela donne une idée de la popularité de l’application. Au total, en comptant les téléchargements de l’application iOS, Bump dépasse les 100 millions d’installations.

D’après AllThingsd, l’acquisition de Bump aurait coûté au moins 30 millions de dollars à Google.