Intel pourrait perdre l’un de ses clients, et pas des moindres : il se murmure en effet que Google pourrait concevoir ses propres processeurs destinés à ses datacenters.

Datacenter

Bloomberg semble sûr de son information, qui ne devrait pas être de celles qui satisfont le fondeur Intel. De fait, Google serait en passe de concevoir ses propres processeurs destinés à ses datacenters. Il faut rappeler que Mountain View fabrique déjà ses propres serveurs et est autonome sur la partie logicielle : les processeurs ne seraient donc qu’une étape suivante pour la firme américaine, qui mettrait ainsi la main sur le lien entre l’infrastructure et le software. Une porte-parole de Google précise ainsi que la firme s’investit dans la création d’infrastructures de qualité, ajoutant que « cela inclut la création de hardware (à tous les niveaux) et de software« . Il ne reste donc plus qu’à prendre en compte les puces dédiées aux serveurs, lesquelles pourraient s’appuyer sur l’architecture ARM avant de se lancer dans les terres inconnues d’une architecture maison.

Pour Intel, qui détient 95 % du marché des processeurs pour serveurs, c’est un coup dur qui s’est traduit par une baisse en bourse de 3,1 % aujourd’hui, la Bourse de New York ayant affiché 24,47 dollars à sa fermeture.