C’est exactement le premier avril 2004 que Gmail a été lancé. Et ses dix années d’existence ont bouleversé le paysage des webmails.

gmail 2004

Nombreux ont été ceux qui pensaient que le lancement de Gmail le 1er avril 2004 était une blague. En fait, tout le laissait penser. Alors que les webmails les plus importants de l’époque ne laissaient à leurs utilisateurs qu’une petite dizaine de megaoctets de stockage, le Go d’espace de stockage promis par Google semblait complètement improbable. Pour avoir un peu plus de place sur sa boîte email, seules deux solutions étaient alors possibles : supprimer péniblement ses messages ou payer un abonnement mensuel pour gagner 25,50 ou 100 Mo de stockage en plus. Quelques mois après l’apparition de Gmail, tous les grands acteurs du marché – Microsoft avec Hotmail, Yahoo avec Yahoo Mail – revoyaient leur offre à la hausse.

Lors de son lancement Gmail, alors en bêta, n’était accessible que sous forme d’invitation. En fait, Google a abandonné ce système d’invitation trois ans plus tard, en 2007 (quand tout le monde avait une centaine d’invitation à envoyer). Son interface était alors incroyablement moderne. Elle bénéficiait alors d’une rapidité inédite : cliquer sur un email n’enclenchait pas le chargement d’une nouvelle page. Et surtout les réponses à un email étaient affichées sous forme de conversation. Plus besoin de rechercher dans le listing des emails la réponse à un mail envoyé trois jours plus tôt. Enfin, il a tout de suite été possible d’attacher des pièces jointes de 25 Mo. Un luxe incroyable à une époque où l’on ne parlait pas encore de Cloud.

 

Pratique mais un peu trop curieux

La pub a également très vite été au centre des attentions de Google. Pour le pire comme pour le meilleur. Gmail n’a jamais affiché d’envahissantes bannières de pubs. Elles ont été remplacées par des liens uniquement textuels, beaucoup plus discrets. Mais aussi beaucoup plus ciblés. Google ne se cache pas de scanner les textes des emails pour afficher de la pub en fonction du contexte. Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Des annonces pour des agences d’interim sont affichées. Une pratique qui ne semble pas déranger plus que ça la majorité de ses utilisateurs, mais qui inquiète beaucoup à l’heure ou la NSA ne se gêne plus pour surveiller Internet.

Pour les lecteurs anglophones patients, sachez enfin que Time.com a mis en ligne un immense article rétrospectif sur les 10 années d’existence de Gmail. L’occasion de revenir sur sa création, ses géniteurs, ses grands principes mais aussi les problèmes causés par l’améliorations des interfaces de webmails. L’article se termine notamment par cette citation de Paul Buchheit, le créateur de Gmail, qui affirme : « Les gens sont devenus les esclaves des emails. Ce n’est pas un problème technique. Il ne peut être résolu par un algorithme généré par un ordinateur. C’est bien plus un problème social. »