Google a publié hier soir ses résultats financiers du premier trimestre 2014. Sans surprise, la société se porte très bien, mais pas autant que l’espérait Wall Street.

google-dollars-finances-2013-earnings

Google a donc compté ses milliards et en a fait un rapport complet que l’on peut consulter à cette adresse. Le premier trimestre de l’année s’est avéré très bon, puisque Google a généré un chiffre d’affaires de 15,42 milliards de dollars (soit environ 11,14 milliards d’euros). Un résultat jugé décevant par la bourse américaine qui espérait voir Google performer à 15,58 milliards de dollars. Conséquence immédiate, le titre boursier a perdu 3 % après la publication de ces résultats.

Si la bourse est déçue, Google peut toutefois être content de son premier trimestre. Non seulement son chiffre d’affaires a progressé de 19 % par rapport au premier trimestre de l’année dernière, mais en plus son bénéfice net s’élève à 3,45 milliards de dollars (2,49 milliards d’euros) contre 3,35 milliards au premier trimestre de 2013. Sur les 15,42 milliards de dollars réalisés sur ce trimestre, 10,47 milliards proviennent de ses sites web (Google Search, Gmail et Youtube, Google AdWords entres autres) soit 68 % de son chiffre d’affaires. Un chiffre qui a augmenté de 21 % par rapport au premier trimestre de 2013. Le reste se partage entre les revenus provenant de sites partenaires (3,40 milliards de dollars) et les autres branches de la firme (1,55 milliards de dollars). Cette dernière comporte aussi bien les revenus provenant du Google Play que hardware. Bref, d’un point de vue financier Google se porte très bien, mais pas autant que le voudraient les actionnaires.

Finalement, le seul point noir de ce rapport financier concerne encore Motorola. Le constructeur de téléphone portable racheté par Google en 2012 pour 12,5 milliards de dollars a bien généré un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,45 milliards de dollars mais reste dans le même temps toujours déficitaire, à hauteur de 198 millions de dollars. Des pertes qui s’aggravent par rapport au premier trimestre 2013 où elle ne s’élevaient qu’à 182 millions de dollars. Rappelons que Google et Lenovo ont signé un accord de vente en janvier dernier, et que la branche mobile de Motorola (et uniquement elle) devrait arriver dans le giron du constructeur Chinois d’ici quelques mois. En attendant que ce rachat soit effectif, Google continue d’essuyer ses pertes, mais conserve les brevets acquis en même temps que le manufacturier.