Selon plusieurs sites américains, Google aurait décidé de réduire drastiquement les moyens de Google +. Une décision qui fait suite au départ de Vic Gundotra et à de nombreuses tensions au sein même de la société de Mountain View.

Google+

Il n’aura donc fallu que quelques heures pour que les premières rumeurs de mise à mort de Google+ apparaissent après le départ de Vic Gundotra. Les sites ArsTechnica et TechCrunch rapportent tous les deux que Google aurait bien pris note de l’échec de Google+ face à Facebook et Twitter et que l’intégration forcée de Google+ dans chacun des services de Google n’était pas perçu positivement par les utilisateurs. En conséquence, Google a décidé d’une part que de mettre un terme à l’intégration forcée de Google+ dans chacun de ses futurs produits et d’autre part d’arrêter les frais. TechCrunch rapporte qu’entre 1000 et 1200 employés de Google+ auraient déjà déménagé au sein du campus de Mountain View pour aller travailler sur d’autres services. Une bonne partie de l’équipe qui s’occupait de Google Hangouts et de la partie photo de Google+ a déjà été réaffectée à l’équipe Android par exemple. On ne sait pas encore ce que vont faire les autres employés.

La fin de l’intégration forcée ne signifie pas pour autant que Google va revenir en arrière pour l’intégration de Google+ au sein de Gmail et Youtube. TechCrunch rapporte que Google compte alléger le dispositif mais continuera à inscrire automatiquement ses utilisateurs sur son réseau social. L’intégration forcée de Google+ au sein de Gmail et Youtube a semble-t-il provoqué de vives tensions au sein de Google, particulièrement dans les deux services concernés. Le départ de Vic Gundotra, le père de Google+, serait d’ailleurs directement lié à ces tensions.

L’avenir de Google+ est donc très incertain pour le moment. TechCrunch n’hésite déjà pas à parler de service “mort-vivant” : il n’a désormais plus de chef, plus de ressources mais continue officiellement à vivre. Google dément actuellement les rumeurs de ArsTechnica et TechCrunch, alors même ces deux sites ont plusieurs sources différentes et concordantes sur le sujet. On ne sait toutefois pas exactement ce que Google va faire de Google+ : si Google considère que c’est un échec au niveau social, que lui reste-t-il ? Google serait en train de retravailler le positionnement de Google+ pour le considérer non plus comme un produit, mais comme une plateforme.