La firme de Moutain View, Google, pourrait ajouter une fonction similaire à « Kill Switch » dans sa prochaine version d’Android. C’est en tout cas ce que le géant de l’informatique aurait annoncé.

google-logo

Le déploiement mondial d’une fonction de localisation et de destruction des données à distance est pour bientôt. On évoque depuis quelques temps les négociations qui ont lieu au sujet de la fonctionnalité Kill Switch, introduite en Corée du Sud, et qui avancent dans le bon sens. Dernièrement, c’est aux Etats-Unis qu’une loi allant dans ce sens a été proposée, et elle pourrait du coup intégrer tous les mobiles vendus dans le pays à partir de 2015.

Mais plutôt que de laisser les constructeurs ajouter cette fonctionnalité, Google semble plutôt décidé à l’intégrer directement à sa prochaine version d’Android. C’est l’information rapportée par plusieurs médias, citant des sources officielles de chez Google. D’autres, comme le Times of India, affirment que ce sont des représentants d’une initiative nommée « Secure our Smartphones », et qui comprend des policiers, procureurs et fonctionnaires, qui n’ont pas su tenir leur langue.

Malgré le flou qui entoure l’origine de l’information, elle parait néanmoins plus que plausible. De fait, elle évoque également l’intégration de cette fonctionnalité sur les appareils de Microsoft et qui serait concoctée par la firme de Redmond elle-même. Ainsi, les trois plus gros vendeurs de smartphones, qui représentent plus de 97 % de la population de smartphones, rien qu’aux États-Unis, auraient chacun leur fonction d’effacement de données à distance de fabrication maison. Chez Google, cela compenserait Android Device Manager qui, de son côté, permet d’effacer le contenu d’un smartphone ou d’une tablette à distance, mais sous réserve d’avoir activé manuellement l’option ad hoc… et pour les néophytes, de la connaître.