De nombreuses informations contradictoires circulent aujourd’hui sur une éventuelle tentative de rachat de Spotify par Google. Et il est difficile de savoir qui a tort et qui a raison.

Google Logo 2010

Hier soir, le très sérieux Wall Street Journal (WSJ), relayé par Le Monde, affirmait que Google aurait tenté de racheter Spotify l’année dernière, mais aurait renoncé en raison du prix de vente trop élevé. Ces affirmations reposaient en grande partie sur la récente découverte d’un courrier envoyé l’année dernière à la Securities and Exchange Commission, en charge de la réglementation et des contrôles des marchés financiers américains, dans lequel Google indiquait qu’il comptait dépenser entre 20 et 30 milliards d’euros pour racheter des sociétés étrangères. Ce même courrier indiquait également que Google avait eu l’intention de racheter une entreprise étrangère non nommée pour une somme comprise entre 4 et 5 milliards d’euros, mais aurait renoncé en raison du prix trop élevé nécessaire pour ce rachat. Et selon des sources du WSJ, Google était très intéressé par le géant de la musique en ligne, Spotify.

Selon le tout aussi sérieux Re/Code, les informations du WSJ seraient erronées. La journaliste Kara Swisher a contacté des informateurs présents dans les deux sociétés et leur a demandé si un rapprochement entre Google et Spotify avait bien été envisagé dernièrement. Et s’appuyant sur ses sources, Kara Swisher affirme qu’« il n’y a jamais eu de discussions formelles ou informelles concernant une acquisition entre les deux sociétés ». Certes, affirme Re/Code, les deux firmes se sont souvent rencontrées l’année dernière, mais pour des raisons uniquement commerciales ou pour lier des partenariats. Selon le site web, Google apprécie beaucoup Spotify, mais pas au point de l’épouser.

Il est difficile de savoir qui a tort et qui a raison dans cette affaire. Rappelons que de nombreuses rumeurs courent actuellement autour des prochains rachats de Google. En mai dernier, il était question que YouTube (propriété de Google) se rapproche de Twitch, et Google a officiellement racheté le service de curation de contenu dédié à la musique Songza au début du mois de juillet pour une poignée de millions de dollars. Il reste toutefois une inconnue très intéressante dans cette histoire : à quelle société étrangère Google aurait-il renoncé pour un prix supérieur à 5 milliards d’euros ? Il n’y en a finalement pas tant que cela…