Le fameux CelebGate n’a pas fini de faire parler de lui. Certaines stars, par le biais d’un cabinet d’avocats, réclament la somme de 100 millions de dollars à Google pour avoir eu une attitude délétère vis-à-vis de l’affaire.

Jennifer_Lawrence

100 millions de dollars

Les célébrités américaines, dont les photos ont été volées sur iCloud et dont s’est délecté l’internet pendant des semaines, ont finalement décidé de déposer plainte. On pensait qu’Apple ferait les frais de ce hacking sur son service de stockage en ligne, mais il n’en est rien. Au lieu de s’en prendre à la firme de Cupertino, les stars s’en prennent à Google. Le motif : le géant de l’internet a, selon les victimes, mis beaucoup trop de temps à réagir sur cette affaire, et profite encore de ce vol de photos pour gagner énormément d’argent.

Sergueï Brin et Larry Page ont donc reçu une lettre salée du cabinet d’avocats Lavely & Singer, qui leur réclame la bagatelle de 100 millions de dollars en compensation de l’humiliation qu’endurent les victimes. La lettre épingle une conduite « méprisable et répréhensible » de la part de Google, ainsi qu’un comportement « manifestement contraire à l’éthique ». Le cabinet reprend même la devise de Google « Don’t be Evil », l’accusant de mensonge. Le cabinet a au contraire salué le travail d’autres entreprises, comme Twitter qui a « immédiatement supprimé les images et suspendu les comptes » d’utilisateurs ayant relayé les photographies.

Lavely & Singer réclame ainsi trois chose à Google : le retrait immédiat des images et la suppression des comptes qui les hébergent (Blogspot ou YouTube), la suspension de tous les sites et comptes utilisateurs qui facilitent l’accès à ses photographies, et la suppression de tous les résultats de recherches – de photos leakées – concernant les personnalités ciblées.

Google a vite répondu

Le géant californien n’a d’ailleurs pas tardé à donner un premier avis sur la question. Le porte-parole de l’entreprise a expliqué que Google a « supprimé des dizaines de milliers de photographies – dans les heures qui ont suivi les requêtes – et a fermé des centaines de comptes ». Il a également ajouté qu’Internet « est utilisé pour beaucoup de bonnes choses mais que voler les photos privées des gens n’en fait pas partie ».

Il y a comme une odeur de procès dans l’air.