Google serait sur le point de racheter l’entreprise américaine Magic Leap. L’objectif de cette acquisition est très clair : rattraper son retard dans le domaine de la réalité virtuelle face à Facebook.

magic leap

Selon le site web Re/Code, Google aurait racheté la très discrète entreprise Magic Leap pour 500 millions de dollars. Cette société, pratiquement inconnue du grand public, est spécialisée dans la réalité virtuelle. Un rapide détour sur le site officiel de l’entreprise nous apprend que, selon elle, « le cerveau humain est le meilleur affichage jamais conçu » et qu’ « il est temps de remettre de la magie dans le monde ». Selon les informations de Re/Code, Magic Leap travaillerait bel et bien sur un nouveau dispositif de réalité virtuelle, mais différent de ce que proposent actuellement Oculus Rift et les autres casques de réalité virtuelle. Le but de Magic Leap est de nous faire croire à l’existence d’objets virtuels en 3D qui s’intégrerait parfaitement dans le monde réel. Un peu comme l’éléphant animé au sein d’une main dans la vidéo de présentation de Magic Leap. Et cette technologie a un nom (soumis à un TradeMark) : la réalité cinématique ou cinematic reality.

Le PDG de Magic Leap, Rony Abovitz, expliquait ainsi au journal South Florida Business Journal : « La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont des vieux termes. Ils traînent un certain sens derrière eux. Ils sont associés à des choses qu’ils ont promis mais qu’ils n’ont pas toujours atteint ou qui n’atteignaient ce qu’on attendait réellement d’eux. Nous avons créé le terme de réalité cinématique parce que nous voulons nous dissocier des anciens procédés ». Magic Leap affirme ainsi créer « des sculptures de lumière en 3D ». Et si l’on ne sait rien pour le moment des appareils utilisés par la société pour afficher tout cela, le but à terme serait de les miniaturiser pour les faire entrer dans une paire de lunettes. Un nouvel avenir pour les Google Glass ?

Pour le moment ni Google, ni Magic Leap n’ont confirmé ce rachat. La nouvelle ne devrait toutefois pas tarder à être confirmée.