Les rumeurs entourant chaque nouveau produit de Google s’avèrent généralement, à une exception près : quand Mountain View choisit de supprimer une fonctionnalité au dernier moment, jugeant, à tort ou à raison, qu’elle n’est pas assez aboutie ou manque d’utilité. C’est vraisemblablement le cas du lecteur d’empreintes digitales initialement attendu dans le Nexus 6.

Nexus 6

Un mois après a sortie, le Nexus 6 prouve sa capacité à rivaliser avec l’ensemble des smartphones très haut de gamme du moment, et même un peu plus. Cependant, outre une LED de notifications accessible aux smartphones rootés, un détail manque à l’appel : un lecteur d’empreintes permettant de sécuriser le verrouillage du téléphone ou les transactions bancaires. Qu’il s’agisse d’un système d’apposition du doigt à la Apple ou d’un mouvement de glissement à la Samsung, il semble désormais acquis que cette technologie fait partie des mœurs mobiles. Et surtout, on l’attendait dans le Motorola Shamu, nom de code employé durant l’été par les équipes de Google et dont on connaissait avant sa sortie la taille d’écran, la date de sortie et bien sûr la version de l’OS Android embarquée. Tous les leaks s’accordaient sur un point : le Shamu serait équipé d’un lecteur d’empreintes.

À lire : Test du Google Nexus 6

Ars Technica revient aujourd’hui sur cette déception relative. Nos confrères ont ainsi extirpé de l’AOSP un commit en date du 25 août dernier, lequel est décrit ainsi : « Shamu : supprimer le support des empreintes digitales ». Une étude plus complète révèle que le lecteur prévu par Motorola et Google devait leur être fourni par Validity Sensors, une firme rachetée par Synaptics en novembre 2013. Par cette acquisition, Synaptics visait la combinaison de ses solutions de sécurité au matériel de Validity Sensors pour l’équipement de smartphone, tablettes et ordinateurs portables. L’entreprise avait d’ailleurs déclaré quelques mois plus tard être capable de produire le même type de lecteurs d’empreintes qu’Apple et même de les améliorer. Toutefois, dans la phase prototypage du Nexus 6, on pouvait pourtant s’attendre à un fonctionnement par glissement comme le propose Samsung du fait que le code de l’API dédiée au lecteur évoquait un passage du doigt « trop rapide » ou « trop lent ».

Google semble avoir mis un terme à l’intégration d’un lecteur d’empreintes moins de deux mois avant l’officialisation de son téléphone. Autant dire que le développement lié à cette fonctionnalité était déjà largement avancé, et qu’on peut espérer la retrouver sinon dans une nouvelle mise à jour de Lollipop, au moins dans la prochaine version d’Android.