Au mois de septembre dernier, la Federal Trade Commission a signé un accord avec Google afin de rembourser les personnes dont les enfants ont effectué des achats in-app sans leur permission. Google a lancé la procédure de remboursement aujourd’hui.

édito-micropaiement-microtransactions-microachats-achats-in-app-in-app-purchase-coup-de-gueule-image-02

Aux États-Unis, la Federal Trade Commission, ou FTC, a signé un accord en septembre dernier avec Google afin de rembourser au minimum 19 millions d’euros aux propriétaires (américains uniquement) d’un compte Google Play dont les enfants ont acheté des achats in-app sans leur consentement. Non seulement Google a été condamné à rembourser ces achats in-app, mais en plus la société de Mountain View a été contrainte de modifier ses pratiques de facturation et de validation des achats in-app. La FTC insiste sur le fait qu’un acheteur d’achats in-app doit être conscient et informé des conséquences de son acte. De ce point de vue, le Play Store n’a pas toujours été d’une très grande limpidité. En 2011 par exemple, les achats in-app sur la boutique d’applications de Google ne nécessitaient ni mot de passe ni pop-up de notification d’achat. Un défaut corrigé plus tard, en 2012.

Google vient donc d’envoyer un email à tous les propriétaires d’un compte Google Play qui ont déjà effectué des achats in-app afin de leur demander de prendre contact et d’entamer une procédure de remboursement des achats in-app effectués par un ou des enfants. Google semble se baser sur la bonne foi des utilisateurs pour les remboursements. On peut notamment lire :

« Nous comprenons que certains parents ont pu être facturés pour des achats in-app réalisés par de jeunes enfants qui n’avaient pas la permission de les effectuer. En conséquence, nous avons ajouté des outils pour aider les parents à éviter des achats in-app non autorisés par des enfants. Nous offrons aussi actuellement des remboursements dans certains dans le cadre de notre accord avec la FTC.

Nos enregistrements montrent que votre compte a déjà été facturé pour des achats in-app. Si l’un de ces achats est la conséquence d’un achat non autorisé effectué par un mineur entre le 1er mars 2011 et le 18 novembre 2014 et que vous n’avez pas encore reçu de remboursement, vous êtes éligibles à un remboursement. »

Rappelons-le encore une fois, cette décision ne concerne que les États-Unis. Pour l’Europe ou la France, aucun remboursement n’est prévu.