On savait plus ou moins que certains appareils ne pourraient pas profiter de l’ensemble des fonctionnalités photo proposées par Lollipop. Et avant que la liste ne s’étoffe, un nom peut déjà être cité : celui du Nexus 4, sorti en 2012 et vraisemblablement trop âgé pour obtenir les mêmes options que les Nexus 5 ou 6.

Nexus 4

« Malheureusement, le Nexus 4 ne sera pas mis à jour au-delà du support de niveau LEGACY camera2. Son matériel et son logiciel n’ont pas été conçus pour supporter l’ensemble des fonctionnalités fournies par camera2, y compris les contrôles manuels et le support du DNG, et de telles compatibilités ne peuvent lui être ajoutées rétroactivement. Les Nexus 5 et 6 sont compatibles avec toutes les fonctionnalités les plus importantes des nouvelles API ; le Nexus 9 est compatible avec les contrôles manuels mais ne supporte pas le DNG. » Voici les déclarations de Google sur son Issue Tracker.

Si Google fournit ces explications, c’est bien pour expliquer quelques manques constatés sur le Nexus 4, lancé en 2012 et compatible avec un Lollipop près d’y être déployé. L’appareil va pourtant devoir se passer des contrôles photographiques manuels, l’une des fonctionnalités clés de l’application Appareil Photo de Lollipop, de même que des clichés au format DNG (Digital Negative, proche du RAW). On se consolera en constatant que même la Nexus 9 sera privée des réglages manuels tandis que les smartphones et tablettes conçus par d’autres constructeurs risquent de bien souvent devoir s’en passer. « Cela nécessite généralement la réécriture totale du module caméra HAL (grosso modo, le driver) pour chaque modèle particulier », indique Google, ajoutant que le mode rafale était déjà problématique pour des appareils plus anciens. Et pour ce cas précis, on connaît la cause du problème : elle tient à ce que le processeur d’images n’est pas intégré au SoC, avec une bande passante insuffisante pour faire le lien entre les deux avec des clichés en pleine définition.

Google le précise bien en mentionnant un support de la plupart des fonctionnalités apportées par ses dernières API sur le Nexus 6, pourtant tout dernier smartphone aux couleurs de Mountain View, facturé plus de 600 euros : pour tirer parti de l’entier potentiel de Lollipop, il faudra vraisemblablement attendre les smartphones de génération 2015.