Google pourrait travailler au développement d’un service de voiturage associé à ses véhicules autonomes. C’est en tout cas ce que pense savoir le média américain Bloomberg.

Google car autonome proto dec 14

Un jour, vous pourrez monter dans une voiture qui ressemble à celle de Oui-Oui, indiquer une destination via votre smartphone, et payer en ligne sans même avoir à interagir avec un conducteur. Si l’on en croit les informations de Bloomberg, Google aimerait prochainement – comprendre un jour – lancer son propre service de transport de personnes. « Drummond a informé Uber de cette possibilité, selon une personne proche d’Uber et des personnalités de la firme ont vu des captures d’écran de ce qui semble être une application de covoiturage de Google, qui est actuellement utilisé par des salariés de Google », explique Bloomberg.

Plus étonnant, il semblerait que ce service utilise les véhicules automatisés de Google. Après la parution de l’article, sur le site du journal, Google s’est fendu d’un tweet ironique expliquant que « Uber et Lyft fonctionnent très bien » et que « les employés de Google les utilisent souvent ». De quoi jeter un peu de discrédit sur cette rumeur qui a pourtant de quoi être crédible, mais plutôt à moyen ou long terme, malgré le fait que Google insiste pour dire que ce type de véhicule sera prêt à un déploiement de masse dans les cinq années à venir. La force financière de Google peut lui permettre de lancer un service concurrent d’Uber s’il le souhaite, mais il faudra attendre encore quelques années, a minima, pour que l’utilisation de voitures autonomes se fasse auprès du grand public. Mais parmi ces innovations que l’on imagine pour le monde de demain, un taxi Google sans chauffeur a tout de plausible.