Maintenant que les principaux porte-étendards de 2014 ont tous eu droit à leur mise à jour vers Lollipop, il est temps de vérifier s’il y a eu des améliorations. C’est ce qu’a fait le site GSM Arena qui a testé l’autonomie de quatre téléphones sous Lollipop en la comparant avec celle enregistrée avec KitKat.

Project Volta

Le site GSM Arena a donc testé l’autonomie du Samsung Galaxy S5, du HTC One (M8), du LG G3 et du Nexus 5 sous Lollipop et comparé les résultats avec les tests d’autonomie effectués sous KitKat. Pour effectuer ces tests, le site a utilisé son protocole de test habituel permettant de mesurer le temps maximum avec lequel il est possible de téléphoner avant que la batterie soit complètement déchargée, le temps maximum que peut tenir un smartphone sur une page web se rechargeant toutes les 10 secondes avant que la batterie soit utilisée, le temps maximum que peut tenir un smartphone sur un lecteur vidéo en marche avant que la batterie atteigne les 10 % et enfin l’endurance. L’endurance est notée en heures. GSM Arena précise dans son protocole : “un score de 40 heures signifie que vous avez besoin d’une recharge complète toutes les 40 heures si vous réalisez une heure d’appel en 3G, une heure de lecture vidéo et une heure de navigation sur le web”. Le site indique enfin que l’écran des smartphones est systématiquement réglé sur 50 % de la luminosité.

Ce n’est pas un protocole idéal étant donné que tous les smartphones ne sont pas configurés de la même façon (surtout au niveau de la luminosité, 50 % de leur potentiel ne correspondant pas nécessairement à la même luminosité), mais il permet toutefois de comparer l’autonomie de deux appareils identiques installés sous deux versions différentes d’Android. GSM Arena précise par ailleurs que les graphiques ci-dessous sont présents surtout pour comparer non pas les appareils des différents constructeurs entre eux, mais surtout pour voir les avancées (ou les reculs) apportées par Lollipop en termes d’autonomie pour un appareil en particulier. Rappelons à ce titre que Google promettait lors de la première présentation de Lollipop des avancées conséquentes en matière d’autonomie, notamment grâce au Project Volta, censé permettre aux applications de faire appel au réseau de manière groupée et non pas à n’importe quel moment, comme c’est le cas sur KitKat.

test endurance gsm arena

Le premier test (ci-dessus) concerne le test d’endurance, que nous avons décrit plus haut. Et c’est le Galaxy S5 qui semble profiter le plus du boost d’autonomie apporté par Lollipop. Son score d’endurance était de 72 heures sous KitKat et il passe à 83 heures sous Lollipop. Le HTC One (M8) gagne quant à lui 6 heures, ce qui est appréciable. Les deux mauvais élèves sont toutefois le Nexus 5 et le LG G3 qui perdent quelques heures.

test parole gsm arena

Pour le temps passé sur les appels, le Galaxy S5 s’en sort encore très bien et gagne 6 heures d’autonomie. Ce qui n’est franchement pas le cas du HTC One (M8) et du Nexus 5, qui en perdent 6 de leur côté. Statu quo du côté du G3.

test navigateur gsm arena

Pour le test du navigateur web, c’est le HTC One (M8) qui semble profiter le mieux de Lollipop avec 3h30 d’endurance supplémentaires. Les trois autres téléphones affichent des résultats presque équivalents.

test video gsm arena

Enfin, concernant le test d’autonomie en lecture de vidéos, l’autonomie baisse sur tous les smartphones à l’exception du Galaxy S5. Une baisse peu importante dans l’ensemble mais qui est surtout marquée sur le Nexus 5, qui perd une heure.

Qu’en conclure ? D’abord que le grand gagnant dans ce passage à Lollipop est le Galaxy S5, qui voit son autonomie augmenter dans tous les domaines et plus particulièrement dans l’endurance générale. L’amélioration de l’autonomie est beaucoup plus discutable pour les autres smartphones. Le HTC One (M8) semble toutefois avoir gagné un peu d’autonomie, en particulier dans le domaine de la navigation sur Internet mais perd beaucoup dans le domaine de la parole. Le passage à Lollipop pour le LG G3 n’est pas particulièrement probant puisqu’il ne gagne pratiquement rien. Enfin, Lollipop n’a vraiment pas profité au Nexus 5, qui n’était déjà pas réputé pour son autonomie sous KitKat. L’avant dernier téléphone de Google perd en autonomie dans tous les domaines, de façon inexplicable. Encore une fois, il s’agit de prendre ces résultats avec des pincettes puisqu’on ne connaît pas l’état des appareils (neufs pour chacun des tests ?) lors de la réalisation de cette étude plus empirique que scientifique.