Les informations et rumeurs autour du projet d’opérateur virtuel de Google se multiplient. Il semblerait que le projet Nova soit uniquement destiné au Nexus 6, du moins dans un premier temps.

nexus6

Lors du Mobile World Congress de Barcelone, Sundar Pichai a confirmé la volonté de Google de devenir un MVNO (opérateur virtuel) aux États-Unis. L’homme a précisé que le service ne serait pas disponible pour le plus grand monde, mais plutôt destiné aux appareils Nexus. Le Wall Street Journal va un peu plus loin puisque d’après le site, le projet Nova serait uniquement compatible avec le Nexus 6. Selon l’une de ses sources, le Nexus 5 ne supporterait pas les services du futur opérateur virtuel.

L’explication est assez simple et tiendrait à la partie matérielle du Nexus 6, capable de supporter de manière plus optimale le fonctionnement des futurs services de Google. En effet, le réseau utiliserait massivement les réseaux Wi-Fi, que ce soit pour la data, mais également les SMS et les appels. Il devrait ainsi être possible de débuter un appel téléphonique sur un réseau cellulaire et de le finir sur un réseau Wi-Fi. Il faut donc que la partie matérielle gère parfaitement la transition et que la partie logicielle soit également compatible. Pour cette dernière, ce ne sera pas très difficile puisque Google gère totalement la partie software du Nexus 6, sans qu’un constructeur ou qu’un opérateur ne vienne ajouter sa patte. Motorola l’a également fait avec les Moto X, G et E pour le réseau Republic Wireless qui supporte une telle fonctionnalité avec une modification logicielle.

 

Lollipop facilite la tâche

D’ailleurs, selon le Wall Street Journal Android Lollipop permettrait plus facilement de passer entre le réseau cellulaire et Wi-Fi, selon les applications utilisées. En effet, pour les applications les plus gourmandes en data, l’OS serait capable de choisir le réseau le plus rapide, qu’il soit cellulaire ou Wi-fi. Pour les applications les moins gourmandes (on pense notamment aux notifications), le mobile se limiterait au Wi-Fi même s’il est peu performant. Cette information est un peu étonnante. En effet, Lollipop a introduit la possibilité de tester le réseau Wi-Fi pour vérifier l’existence d’une véritable connexion Internet, mais c’est la première fois que nous entendons parler du test de la bande passante. Si un développeur connait l’existence de cette fonctionnalité, qu’il nous fasse signe dans les commentaires.

 

Pour des services plus innovants chez les opérateurs

Pour finir, le lancement de Google en tant qu’opérateur virtuel interviendrait rapidement, dans les prochaines semaines. Toutefois, l’une des sources précise que le service pourrait mettre plus de temps que prévu avant de voir le jour. On attend avec impatience l’officialisation de ce nouveau service (peut-être pour la Google I/O en mai prochain) qui devrait rendre plus rapide l’adoption de tels mécanismes pour les opérateurs actuels, que ce soit la continuité Wi-Fi / 4G ou même la convergence pour ne faire qu’un seul et même réseau avec un débit très élevé. Encore faut-il que les quota de data suivent…