Google et Médecins Sans Frontières ont mis au point une tablette Ebola-Proof qui permet aux médecins de travailler au mieux avec le moins de matériel possible, et d’éviter au maximum la contamination.

ebola tablette

La disparition d’informations sur Ebola dans les médias ne signifie pas la disparition du virus. Au contraire, il continue de sévir en Afrique de l’Ouest, bien qu’une baisse du nombre de cas se soit fait ressentir sur la fin de l’année 2014. Pour le début 2015, les nouvelles ne sont pas forcément rassurantes, avec une reprise d’intensité des infections en Guinée, par exemple, et des difficultés à faire baisser le nombre de cas dans d’autres régions.

ebola tablette 1

Tout comme Samsung avait participé à la lutte contre l’épidémie en donnant 3000 smartphones à 60 cliniques médicales situées au Liberia, en Guinée et au Sierra Leone, Google a développé une tablette dite « Ebola-proof ». L’objet, qui est également waterproof, est recouvert d’une couche de polycarbonate qui permet de la nettoyer au chlore sans risquer un quelconque endommagement. La tablette a été développée à la demande de Médecins Sans Frontières, et se base visiblement sur un modèle Sony Xperia, qui permet l’utilisation de gants sur l’écran. Reliée à un serveur, elle y transmet les données enregistrées directement afin de garder traces de toutes actions.

ebola tablette 2

Le point vraiment pratique, c’est qu’après désinfection, les médecins peuvent continuer d’utiliser la tablette sans leur combinaison. Au moment de sa conception, les ingénieurs de Google ont également veillé à ne pas laisser le moindre bord tranchant sur l’objet afin d’éviter qu’une combinaison ne soit percée. Les appareils ont commencé à être distribués dans des centres médicaux de Sierra Leone.