Eric Schmidt, le PDG de Google, a confirmé auprès du très sérieux Wall Street Journal qu’il n’était pas question d’abandonner les Google Glass. Au contraire, Google se penche désormais sur la façon de les introduire auprès du grand public.

google-glass

Le début de l’année 2015 a été difficile pour les Google Glass. Google, après avoir fermé les magasins physiques de Google Glass à la fin de l’année dernière, avait retiré le projet de lunettes connectées de son laboratoire Google X, suspendu le programme Google Explorers et avait confié le projet à Tony Fadell. Il n’en fallait pas plus pour que la presse s’enflamme et annonce la mort des Google Glass. Pour en avoir le cœur net, les journalistes du Wall Street Journal ont posé la question à Eric Schmidt, le PDG de Google.

Sa réponse est claire : « Nous avons mis un terme au programme Google Explorer et la presse l’a associé avec une annulation complète du projet. Ce qui n’est pas vrai. Google prend des risques et il n’y a rien à propos des Google Glass qui suggère que nous allons les abandonner. » Eric Schmidt fait d’ailleurs un parallèle avec les voitures autonomes de Google. « C’est comme annoncer que les voitures autonomes sont une déception parce qu’elles ne peuvent pas rouler dès maintenant. Ces choses prennent du temps ».

En fait, explique Eric Schmidt, si Tony Fadell a pris la direction du projet Google Glass « afin de le rendre accessible pour les utilisateurs ». Et tout porte à croire que Google est en train de les retravailler. Comme nous l’annoncions au début du mois de février dernier, une nouvelle version des Google Glass, dites 2.0, est en cours d’élaboration. On ne sait presque rien à leur sujet et pour cause, Google souhaiterait présenter un nouveau modèle très différent des premiers exemplaires dont le but serait essentiellement de redorer l’image très ternie de ces premières lunettes connectées.