Des applications Android sur Windows Phone ? Non seulement Microsoft y travaillerait, mais il envisagerait de plus en plus sérieusement cette possibilité. Il devrait alors faire face à des problèmes d’ordre légal.

Windows-10

Selon plusieurs sources du site consacré à Windows NeoWin, Microsoft chercherait actuellement des moyens de faire tourner des applications Android sur des Windows Phone. Le but pour Windows serait alors de faire en sorte que la majorité des applications Android, et non une poignée comme le laissaient entendre des rumeurs passées, puisse se lancer sur son prochain OS, Windows 10. NeoWin sous-entend d’ailleurs que Microsoft aurait déjà trouvé des solutions techniques mais que la société de Redmond ne sait pas encore si cette fonctionnalité sera déployée lors du lancement de Windows 10. Il y a actuellement deux freins à ce projet.

Le premier serait sans aucun doute un problème légal. NeoWin explique en effet que si Microsoft permet d’installer des Google Apps sans aucune modification sur leur OS, il y a de fortes chances pour la société soit attaquée par Google. Ce dernier pourrait en effet trainer Microsoft devant un tribunal pour avoir émulé des applications Google Play non modifiées (les Google Play Services ?) au sein de son OS. Sur ce sujet, NeoWin se montre relativement flou. Microsoft ne serait pas le premier à permettre de lancer des applications Android sur son OS (BlackBerry l’a déjà fait auparavant) sans que cela n’engendre de coûteux procès. NeoWin pense toutefois que Google ne manquera pas d’attaquer Microsoft devant un tribunal, ne serait-ce que pour lui rappeler qu’il a abusé de ses brevets pour demander beaucoup d’argents aux fabricants de smartphones sous Android. L’argument est discutable.

Le second risque pris par Microsoft avec cette décision, et sûrement le plus important, serait de freiner considérablement l’envie des développeurs de concevoir des applications natives pour Windows. Actuellement, peu de développeurs sont présents sur le Windows Store et il serait étonnant qu’ils soient incités à continuer dans cette voie alors que des millions d’applications très complètes sont déjà présentes sur Android. Ce serait également un très bon moyen pour Microsoft de se tirer une balle dans le pied alors que l’un des avantages de Windows 10 est de permettre aux développeurs de concevoir des applications universelles, capables de tourner à la fois sur un Windows PC et un Windows pour smartphone.

Contacté par NeoWin, Microsoft n’a pas souhaité réagir à ces rumeurs. Mais il semble que la firme de Redmond s’intéresse de plus en plus à Android, en confère la possibilité de transformer certains téléphones de Xiaomi en Windows Phone. La technique du cheval de Troie ?