Google compte se lancer d’ici peu en tant qu’opérateur mobile. Selon les dernières rumeurs, la firme de Mountain View compte abolir les frais de roaming à l’étranger pour proposer à ses clients un tarif fixe pour ses services.

Google antenna

 

Et si Google révolutionnait profondément le paysage des opérateurs de téléphonie mobile en Amérique ? Si l’on en croit les sources du site anglais Telegraph, Google ne prévoirait pas de surfacturer ses clients mobiles lorsque ces derniers seraient en voyage à l’étranger. Ainsi, passer un appel, envoyer un SMS ou utiliser de la data coûterait le même prix, que le client soit dans son pays d’origine ou en voyage dans un autre pays. Pour réaliser cet objectif, Google aurait noué un partenariat avec le groupe international Hutchison Whampoa qui possède l’opérateur de téléphonie mobile Three avec des filiales à travers le monde et notamment en Grande-Bretagne, en Irlande, en Autriche, en Suède, au Danemark, en Indonésie et à Hong Kong. Ce partenariat serait d’autant plus intéressant que Three compte lui aussi supprimer, à terme, les frais de roaming pour ses clients.

Si Google compte proposer du roaming « gratuit » à ses futurs clients mobiles, l’entreprise sera obligée de passer par ce genre de partenariat. En effet, Google ne compte pas proposer ses services en tant que nouvel opérateur mobile, mais plutôt comme un MVNO, un opérateur virtuel. La firme de Mountain View utiliserait alors les réseaux des autres opérateurs, avec des partenariats, ainsi que son maillage de réseau Wi-Fi mais aussi les bornes sans fil personnelles des clients. Ainsi, lorsqu’une connexion Wi-Fi serait disponible, le téléphone utiliserait ce réseau pour les appels, les SMS et la data et passerait – de manière automatique et invisible pour l’utilisateur – sur le réseau mobile en cas d’absence de signal Wi-Fi.

A lire sur le sujet : Google confirme sa volonté de devenir un MVNO

Proposer le roaming sans surcoût aux clients serait une petite révolution en Amérique où les opérateurs profitent de ces surcoûts pour faire gonfler leurs marges. Rappelons qu’en Europe, la fin des frais de roaming ne devrait pas voir le jour avant 2018 alors que le calendrier initial prévoyait la mise à mort de ces frais pour la fin de l’année 2015. Espérons que l’initiative supposée de Google fasse un peu réagir l’ensemble des opérateurs mobiles au niveau mondial. Pour rappel, Google devrait lancer son nouveau service de MVNO lors de la Google I/O qui aura lieu au mois de mai. Le service serait réservé aux possesseurs d’un Nexus 6.