Google vient de publier ses résultats financiers pour le premier trimestre de l’année. Avec une croissance de son chiffre d’affaires de l’ordre de 12 %, la firme de Mountain View n’est pas à plaindre. Elle souligne toutefois que les ventes d’appareils Nexus ont chuté sur la période.

nexus6

Tout va bien pour Google qui enregistre encore une fois une belle hausse de son chiffre d’affaires pour le premier trimestre de 2015. Google a ainsi généré un chiffre d’affaires de 17,3 milliards de dollars, soit une augmentation de 12 % par rapport à l’année dernière. Son bénéfice s’établit quant à lui 3,58 milliards d’euros, là encore en progression de 4 % par rapport à 2014. Google se montre toutefois assez déçu par ces chiffres. Son directeur financier, Patrick Pichette a en effet expliqué que sans l’appréciation du dollar face aux autres devises depuis le début de l’année le chiffre d’affaires de Google aurait été de 795 millions de dollars meilleurs. Pour son nouveau rapport financier, Google a fait les choses bien puisqu’il a enfin disposé la répartition de ses sources de revenus dans un tableau limpide. Sans surprise, les recettes publicitaires restent l’une des principales sources de revenus de Google.

google q1 2015 source revenus

Lors de la conférence de présentation des résultats financiers de Google par Patrick Pichette, ce dernier a commenté la section « Other Revenues » qui comprend notamment les revenus provenant du Play Store et du récent Google Store. Avec 1,8 milliard de chiffre d’affaires, c’est une toute petite partie du revenu de Google. Patrick Pichette a ainsi indiqué que le CA a augmenté de 23 % par rapport à l’année dernière mais il a baissé de 2 % par rapport au quatrième trimestre de 2014. Selon son analyse, cette baisse est due en partie au taux de change mais aussi liée à « un déclin des appareils Nexus ». Une remarque étonnamment naïve de la part de Google. L’année dernière, Google proposait à la vente un Nexus 5 à 350 euros environ ainsi que la Nexus 7 à un peu plus de 200 euros. Les deux appareils ont été remplacés par le Nexus 6, un smartphone immense de 6 pouces vendu plus de 600 euros et une Nexus 9 vendue plus de 350 euros. Dans un contexte de baisse des prix généralisés des smartphones de milieu et de haut de gamme, associé à de nouveaux appareils beaucoup moins séduisants que l’année dernière, il n’est pas étonnant que les ventes d’appareils Nexus soient en baisse. Un mal pour un bien ? Avec un peu de chance, Google se décidera à sortir de nouveaux Nexus cette année à la fois plus adaptés au grand public mais aussi peut-être moins chers.