Lors de la Developer Conference de Google à San Francisco, communément appelée Google I/O, Google a présenté de nombreux sujets très intéressants.

io2009

Pour commencer, Google 2.0 « Donut ». La première nouveauté est la nouvelle fonctionnalité de recherche globale sur l’ensemble du contenu du téléphone (applications, données…), mais aussi en ligne.

google-io-2009-1558-rm-eng

Fonction recherche dans les applications

Puis, Google Voice Search, un système de reconnaisance vocale qui va vous permettre d’appeler un contact, mais aussi de contrôler Google Maps et de nombreuses applications Google par la voix. Cette fonction sera même étendue aux applications, les developpeurs auront accès à l’API de cette fonctionnalité. Et pour terminer, une fonctionnalité de traduction intégré directement dans les mails par exemple.

google-io-2009-1570-rm-eng

Reconnaissance de l’écriture

Je sais que Cupcake est nouveau pour beaucoup d’entre vous, il va falloir s’adapter rapidement car Android 2.0 « Donut » est prévu pour la fin de l’année, et Sony Ericsson équipera sans aucun doute ses smartphones Android avec cette version.

google-io-2009-1568-rm-eng

Mode de traduction possible

Vidéo par Techcrunch

Autre annonce, c’est bien sûr L’Android Developer Challenge 2, voici notre article déjà publié sur ce nouveau concours mondial.

Pour terminer, une petite citation du New York Times :

« By year’s end, there will be at least 18 phones on the market worldwide based on the Android operating system, Google disclosed for the first time today.

Andy Rubin, senior director for Mobile Platforms for Google and the spearhead of the Android operating system, said the number could be as high as 20… »

Ce qui veut dire que nous devons nous attendre à pas moins de 18 téléphones Android pour la fin de cette année. . Rubin a indiqué que, en général, les opérateurs sont plus lents auxs États-Unis et en Europe pour lancer des téléphones Android. La raison, dit-il, est que le marché est tellement concurrentiel que les opérateurs veulent créer des versions d’Android très personnalisées pour se donner un avantage (comme on le voit avec HTC).

Ensuite, Andy Rubin a parlé des différentes options qu’il proposait aux constructeurs, 3 options existes :

  • « The obligation-free option » : le constructeur peut utiliser librement Android, mais il ne devra pas proposer par défaut les applications de Google comme Gmail par exemple ;
  • « The small strings option » : Même schéma sauf qu’il y a un accord de distribution avec Google, et le constructeur va pouvoir inclure les applications de Google. Sur les 18 à 20 téléphones qui vont sortir cette année, a déclaré M. Rubin, 12 à 14 ont souscrit à cette option ;
  • « The bigger strings option or the no-censorship version » (non-censure) : Ce sont les téléphones qui sont nommés « L’expérience Google ». On les distingue physiquement par le logo Google (comme le HTC Dream et Magic). Ils contiennent une série d’applications Google, et le constructeur ne pourra pas filtrer l’accès à l’Android Market. ur les téléphones à venir cette année, 5 à 6 font partie de cette catégorie, a déclaré M. Rubin.

Bref, chaque options comportent ses avantages et ses défauts. Par exemple, la dernière option est la plus avantageuse pour le constructeur, mais il pourrait arriver qu’une application « malveillante » soit disponible sur le market.

Chacun est libre, mais les exigences sont différentes selon les différentes options choisies par le constructeur. Bien qu’Android soit « ouvert », le concept est un peu à nuancer avec ses variantes. Cependant, elles témoignent des objectifs de Google sur le marché du mobile.

Bref, pour terminer sur cet article sur la Google I/O bien riche (qui sera sûrement mis à jour demain avec d’autres informations), sachez que les participants de cette conférence sont reparties avec un HTC Magic (avec T-Mobile SIM, AWS 3G, 30 jours de data offert) débloqué (déjà en vente sur eBay).

google-io-2009-1571-rm-eng

Source  NY Times, photos de Engadget.