Par l’intermédiaire d’un communiqué de pressse, nous avons appris qu’Oracle portait plainte contre Google pour la violation de brevets concernant Java, qui auraient été utilisés pour développer Android.

Oracle qui a racheté Sun Microsystems l’année dernière, possède en effet la technologie Java et ses brevets associés. La plainte affirme qu’Android viole au moins 7 de ces brevets. Les reproches portent sur l’utilisation de Java à la fois dans le système d’exploitation Android, le SDK Android, et la machine virtuelle Dalvik.

Quel rapport entre Java et Android ? L’ensemble des applications est développé dans le langage de programmation Java. Bien que le code soit optimisé pour fonctionner sur une machine virtuelle propre à Google, nommée Dalvik, l’ensemble du système (système d’exploitation Android + machine virtuelle Dalvik) reprend des parties du système Java. L’attaque d’Oracle concerne donc la reprise de ce code, ne respectant pas les brevets et licences propres à Java.

Google n’a pas encore réagi aux accusations, n’ayant pas encore eu le temps d’examiner le dossier.

On notera quand même, qu’Eric Schmidt, l’actuel CEO de Google, a dirigé le développement des technologies Java chez Sun Microsystems pendant plusieurs années. Oracle affirme donc que  Google aurait violé les brevets « en connaissance de cause et de façon répétée ».

Le document officiel décrivant les violations est disponible ici.

Quelles pourraient être les solutions (bien que cela va déboucher sur un long procès…) :

– un gros chèque de la part de Google pour Oracle ?

– une répartition de la vente des logiciels entre le développeur, Oracle et Google ?

– une modification du système Android pour ne plus exploiter Java ? (et là, les développeurs ont du souci à se faire, ainsi que l’ensemble de la solution Android)

– une disparition d’Android ? (là on n’y croit pas ! )

Donnez votre avis sur le sujet !