Lors de la dernière Google I/O, la firme de Moutain View a dévoilé son nouveau service de photos. Après Picasa, Google revient en force sur l’hébergement de photos. Voici une prise en main du nouveau service de Google.

 

google photos app 5

 

Lancé en grande pompe par Anil Sabharwal, le père de Google Photos a pour ambition de révolutionner la photographie faite depuis des smartphones. Alors le pari est-il tenu ? Nous avons choisi de tester les différentes innovations proposées par cette nouvelle application (remplaçante de la fonction photo de Google +), dont une qui a réellement marqué les esprits : le Machine Learning.  En plus de proposer un système intelligent de détection des éléments présents sur les images, l’offre propose un espace de stockage écrasant totalement la concurrence puisque le stockage est gratuit et illimité pour des photos qui d’une taille maximale de 16 mégapixels et des vidéos en 1080p. Google promet que la version gratuite compresse vos photos sans altérer la qualité de vos clichés. Si vous souhaitez sauvegarder vos originaux sans compression il faudra passer sur l’espace de stockage limité à 15 Go en version gratuite. Google propose ensuite un prix de 9.99 dollars pour un 1 téra-octet, 99.99 dollars pour 100 téra-octets. Un espace qui sera alloué à l’ensemble des services Google – Google Drive compris.

En terme de prix, Google tente de casser le marché du stockage en ligne. A titre de comparaison, Amazon propose 1 To de stockage pour 400 euros par an. Dropbox propose pour le coup le même tarif pour 1 To, mais ne propose pas de capacité supérieure. Autre point important, Google Photos est disponible sur iOS. Un joli tacle à Apple qui propose des prix bien plus importants avec iCloud proposant le To à 19.99 euros.

Google photos mobile

 

1. L’interface

Google a pris le choix de proposer une interface web pour Google photo proche de ses autres servicessoit une interface claire et épurée – ce qui est une très bonne chose. Dès l’arrivée sur la page d’accueil de Google Photos, vous accédez directement à vos clichés. Certains trouveront même l’interface peut-être un peu trop sommaire, mais les fonctions « vitales » sont présentes. La partie supérieure est composée de la barre de recherche (dont nous verrons sa puissance par la suite), le bouton pour créer un album photo, et pour importer vos photos depuis votre ordinateur.

Sur la partie latérale, on retrouve les parties « Photos », « Collections », et enfin l’assistant personnel de Google Photos dont nous reviendrons un peu plus tard dans l’article. Google a aussi mis à disposition un logiciel pour Windows et Mac OS pour uploader directement vos photos depuis votre ordinateur sans passer par la version web.Google Photos

Google photos

La modification des clichés est une part importante Google Photos, beaucoup de modifications sont possibles grâce à l’ajout de filtres préconfigurés (14 sont disponibles à l’heure actuelle). Ils sont plutôt efficaces et proposent pour la plupart un rendu très sympathique, permettant de se passer de Photoshop pour modifier rapidement son cliché.

Google photos

 

En plus des filtres, il est possible de régler le niveau de couleurs, de détails, la lumière et enfin le vignettage de votre image. Les retouches sont plutôt bien faites et proposent un résultat final plutôt honorable.La fonction « Recadrage » est aussi de la partie, avec une interface efficace. Une fois les retouches effectuées, il est possible de comparer le cliché avec l’original et de l’enregistrer.

Google Photos

En quelques clics, la photo a bien changé.

L’autre fonctionnalité intéressante est nommée « L’assistant » celui-ci va analyser vos photos et vous proposer des montages lui-même soit en vous proposant des gif, des montages,  ou même en réalisant des films à partir de vos photos. La fréquence des propositions faites par cet assistant n’a pas été donnée par Google. Voici un exemple de contenu proposé par le logiciel :
Google Photos
En terme de partage, Google a fait les choses bien. Il est possible d’envoyer un lien à ses contacts, la personne n’aura qu’à cliquer sur le lien pour accéder à votre cliché. Un partage direct sur Facebook et Twitter est aussi présent.

 

2. Le machine Learning 

La feature révolutionnaire proposée par Google dans ce nouveau service est le machine learning. Kézako ? Tout simplement, le logiciel va analyser vos photos et vous pourrez ensuite rechercher vos photos en fonctions d’un élément (visages, objets) ou d’une couleur présents sur vos clichés. Exemple, en recherchant le mot : New York, le système m’a ressorti directement toutes les photos de la ville.

NYC Photos

Alors, dans la pratique cela fonctionne bien pour la plupart des mots que vous allez rechercher. Mais si l’élément sur la photo est un peu compliqué à déceler, Google Photos fera chou blanc. Notez que la recherche par mots clés fonctionne bien mieux en utilisant des mots anglais que français, tout du moins vos recherches seront plus fructueuses avec la langue de Shakespeare qu’avec celle de Molière..

Machine Learning

 

3. L’application mobile 

Les applications mobiles (iOS et Android) reprennent le design de l’interface web. La visualisation des photos est pour le coup plus simple. Avec un pincement de doigt il est possible de zoomer/dezoomer sur vos clichés pour les voir plus facilement. Grâce à un swipe vers la gauche, il est possible d’accéder facilement à l’assistant, le swipe vers la droite, lui, accède directement aux collections et aux albums créés auparavant.

PHOTOS

 

Google Photos est vraiment un service très appréciable, il est gratuit pour toutes les personnes souhaitant juste conserver leurs clichés et qui ne sont pas attaché aux fichiers originaux (fichier RAW), l’interface est simple et surtout multiplateforme. Même la version payante est une des meilleures opportunités sur le marché au vu de ses prix très dégressifs.