Google pourrait prochainement proposer un système d’affiliation pour les liens redirigeant vers le Google Play afin de permettre aux créateurs de contenu de toucher un pourcentage sur les produits ainsi liés. Surprise, l’entreprise s’occupant de cela serait la même que celle qui gère actuellement le programme d’affiliation d’Apple.

google-affiliate-network

Le site spécialisé 9to5Google affirme que Google travaillerait actuellement sur un système d’affiliation proche de celui d’Apple pour le contenu de ses boutiques virtuelles. Contrairement au programme de la firme de Cupertino, ce système ne devrait toucher dans un premier temps que le contenu vendu via Play Films et Play Musique. D’après la source anonyme du site, il pourrait néanmoins s’étendre par la suite à la totalité de la boutique virtuelle de la firme de Mountain View, incluant les applications, mais également les appareils vendus sur la plateforme (comme les Nexus).

Ce programme d’affiliation serait supposément géré par Performance Horizon Group (PHG), également en charge de celui d’Apple depuis 2013. Contactés par 9to5Google, ces derniers n’ont pas nié l’information et ont redirigé les journalistes vers l’adresse play-affiliates-help@google.com pour davantage de renseignements. Le géant de la recherche de son côté s’est refusé à tout commentaire sur le sujet.

Détail amusant, Google possédait son propre programme d’affiliation auparavant, baptisé Google Affiliate Network après le rachat de DoubleClick en 2004. C’est d’ailleurs ce système qui servait alors à monétiser les liens vers l’App Store d’Apple avant sa fermeture le 16 avril 2013.

Un intérêt mitigé

Une rapide recherche montre un intérêt certain du public pour cette fonctionnalité qui devrait permettre de créer un revenu supplémentaire pour certains, et d’obtenir davantage de visibilité pour d’autres. Néanmoins, si Google a bel et bien choisi de ne lancer son programme que sur les contenus vidéos et musicaux pour le moment, cela pourrait s’expliquer par une multiplication des contenus gratuits sur le Google Play Store, réduisant ainsi l’intérêt d’un programme d’affiliation.

Quoi qu’il en soit, Google n’a pas encore officialisé ce programme, qui pourrait très bien être tué dans l’œuf avant même que nous n’en apprenions davantage.