Pour l’heure, le site d’Alphabet est disponible partout dans le monde sauf en Chine, où son accès est interdit aux internautes.

abc.xyz

Douze heures. C’est peu ou prou le laps de temps qu’il aura fallu au site institutionnel flambant neuf d’Alphabet, tout nouvellement maison-mère de Google, pour rencontrer ses premières difficultés. Mis en ligne dans la foulée de l’annonce de la création de la holding, lundi soir, le site www.abc.xyz a en effet été bloqué en Chine. Le site, qui contient pour l’heure une lettre d’intention rédigée par Larry Page ainsi qu’un Easter Egg plutôt sympathique, y affiche désormais une erreur 404.

Entre Google et la Chine, les relations sont plus que tendues depuis le début des années 2010 lorsque, lassé des complications imposées par le pays et autres blocages de son moteur de recherches, le géant américain est allé poser ses valises à Hong Kong. En fin d’année 2014, c’est tout bonnement le service de messagerie Gmail qui a été bloqué dans l’Empire du Milieu.

À lire : Alphabet Inc : le pari fou de deux entrepreneurs

Ce ne sont évidemment pas les seules difficultés rencontrées par Alphabet qui, en toute connaissance de cause toutefois, a choisi un nom dont elle ne possède pas le nom de domaine. Alphabet.com appartient en effet au constructeur automobile BMW, chez qui Alphabet est un service de gestion de flottes de véhicules. Et d’après le New York Times, qui s’est entretenu avec la marque allemande, pas question de se défaire de son site Internet au profit de Google-Alphabet. En revanche, on ne sait pas encore ce que choisira de faire le détenteur du compte @alphabet, un Américain qui a vu croitre notablement son nombre de followers en quelques jours.