Depuis qu’un observatoire américain a analysé la position de RIM (Blackberry) sur le marché des smartphones, en démontrant les retards accumulés face à ses rivaux : iOS et Android, beaucoup de spécialistes s’interrogent sur l’intérêt pour RIM de passer à Android et d’abandonner leur système Blackberry.

Les opinions divergent et il est difficile de se mettre à la place des dirigeants de la firme pour prendre une telle décision.

Pour SFGate, il est temps de passer à Android pour ne plus perdre du temps dans le développement de Blackberry OS. Si RIM persiste avec leur système, ils risquent de perdre le marché du haut de gamme et de vendre des téléphones des téléphones à faible marges. RIM serait tout simplement le nouveau Palm. N’oubliez pas ce qui est arrivé à Palm, après avoir créé le système WebOS à partir de zéro, ils ont été rachetés par HP cette année.

ZDnet ne sont pas du même avis, ce changement drastique, entraînerait certainement un désastre pour RIM. Les Blackberry ne seraient plus des téléphones Blackberry sans Blackberry OS. Ceci pourrait certainement entraîner une confusion chez le consommateur. Selon le site d’actualités américain, les nouvelles versions de Blackberry OS seraient bien meilleures que les précédentes et les efforts de RIM porteraient leur fruits. Néanmoins, même si les choses vont de la bonne direction, ZDnet admet tout de même que le développement est bien trop lent par rapport aux autres systèmes et que le système reste trop verrouillé pour les développeurs.

Photo que j’ai réalisée hier sur Time Square (oui oui je suis en vacances à New York City) 😉

Selon nous, RIM est dans la même position que Nokia en 2007. Pour la nouvelle tablette Backpad de RIM, ils songent à l’équiper avec QNX, une société rachetée en avril dernier. Les ressemblances avec Nokia sont assez énormes : Nokia avait conçu Maemo pour équiper leur tablettes avec cette distribution Linux adaptée à la mobilité, ils songeraient désormais à remplacer Symbian sur certains de leur téléphone par Maemo (devenu Meego avec la fusion entre Maemo et Moblin d’Intel). Il est évident que RIM passe donc par les mêmes étapes que Nokia et font les mêmes erreurs, on peut donc avancer que le système QNX pourrait remplacer à termes Blackberry OS sur les Blackberry.

Un passage sur Android ne serait pas une partie de plaisir pour RIM. On peut par exemple se demander comment adapter Blackberry Messenger (BBM) sur Android. Blackberry Messenger est un gros atout pour RIM, il s’agit d’une messagerie instantanée dont le flux de données transite via des serveurs de RIM au Canada (cf. certains soucis avec des pays du Moyen Orient qui souhaitent contrôler le flux d’échange qui leur échappe). Un service gratuit pour tous les utilisateurs de téléphones Blackberry. Un passage sur Android ferait donc perdre à RIM un de leur plus grand argument de vente. L’avantage concurrentiel face aux autres fabricants d’androphones serait donc rapidement réduit à néant, c’est en effet sur ce point une stratégie risquée. Difficile de faire la différence lorsque l’on est dans le même sac que de nombreux constructeurs de téléphones.

Néanmoins, maintenant qu’ils ont loupé le coche pour racheter Palm, RIM peut selon nous entreprendre ce virage. RIM possède de bonnes relations avec les distributeurs, ce qui leur permettra de facilement placer ses téléphones. Ils pourront profiter de la force de développement sur Android. Leur position dans le monde du B2B (Business to Business) pourrait être un très bon positionnement. Le service Blackberry Messenger pourrait être migré sur Android. Et pour terminer, RIM pourrait profiter de la croissance rapide d’Android et ainsi éviter de perdre du temps et de l’argent à alimenter un système d’exploitation.

En tout cas, si RIM doit prendre cette décision, il faut le faire maintenant.