Les Nexus 5 (2015) et Nexus 6 (2015) arrivent difficilement à se cacher et le grand nombre de rumeurs à leur sujet permettent déjà d’en dépeindre une image plutôt nette. Nouvelle étape dans cette culture de la fuite, des photos de prototypes commencent à apparaître sur les réseaux sociaux.

huawei-nexus-6-2015

Attendus de pied ferme par les fans, les prochains Nexus ont déjà révélé bon nombre de leurs secrets. Après les récentes photos en fuite du Nexus 5 (2015) de LG, c’est au tour du Nexus 6 (2015) de Huawei de se montrer sur les réseaux sociaux. Le profil de celui-ci est toutefois assez particulier et ne conviendra pas à tout le monde.

Publiées par un certain Tiesen Fu, ces trois images présentent un téléphone de la marque chinoise au gabarit imposant et marqué au dos de la mention « Nexus », elle-même surmontée du petit cercle servant de lecteur d’empreintes digitales déjà aperçu sur le modèle de LG. Le plus étonnant est pourtant son excroissance de la partie supérieure, servant à accueillir l’appareil photo principal, son flash, ainsi que ce qui pourrait être un laser de mise au point. Si la source est inconnue, les images en elles-mêmes corroborent les précédents visuels publiés par OnLeaks et uSwitch, avec cependant l’épaisseur supplémentaire sur l’appareil photo.

Un design qui ne fait pas l’unanimité

Si ces clichés sont bien ce qu’ils annoncent être, certains risquent d’être déçus. En effet, à peine ces photos diffusées que déjà de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux reprochent au téléphone son « arrière affreux », allant jusqu’à demander ce qu’est « cette m*rde ». Un accueil peu chaleureux donc pour ce qui pourrait bien être l’un des prochains Nexus.

Cette petite boursoufflure n’est pourtant pas une nouveauté dans le domaine de la téléphonie mobile, et les Américains notamment l’ont déjà connu sur certains appareils de la gamme RAZR de Motorola.

Notons qu’il ne s’agit peut-être ici que d’un prototype et que le design final reste encore à être dévoilé. D’ici cet automne d’après les rumeurs, peut-être même bien avant à en croire certains