Sur le Play Store, des références viennent d’apparaître, laissant penser que Google préparerait un nouveau service de garantie pour ses produits. Son nom ? Nexus Protect.

nexus-protect

AndroidPolice a découvert que le Play Store contient diverses références à un certain programme baptisé « Nexus Protect ». Celui-ci est encore bien mystérieux, mais pourrait se rapprocher de ce que propose Apple avec son Apple Care. Sur la page du Nexus 6 par exemple, le code source contient la phrase suivante :

Vous ne pouvez pas ajouter ce téléphone, sauf s’il dispose du même choix « Nexus Protect » que les autres téléphones de votre panier. Vous pouvez modifier votre choix ou acheter ce téléphone lors de votre prochaine commande.

Inaccessible à l’heure actuelle sans modifier le code de la page, ce message serait censé s’ouvrir dans une pop-up transparente sous certaines conditions. Nous avons tenté de reproduire l’expérience, mais aucune référence au Nexus Protect ne semble présente sur la page française du Nexus 6 sur le Google Play Store.

Le message en question concerne apparemment un nouveau système de garantie pour les appareils vendus depuis la boutique en ligne. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser envisager, les Nexus ne seraient pas les seuls produits concernés puisqu’AndroidPolice a également relevé le message ci-dessus sur des pages de Chromebook et de terminaux sous Android TV et Android Wear.

Un test qui ne promet rien

Attention néanmoins, ce n’est pas la première fois que des signes avant-coureurs d’un service apparaissent sur le Google Play Store. En avril dernier, le même site spécialisé annonçait la possibilité qu’arrive un service de personnalisation de coques. Cinq mois plus tard, ce service dont la présentation était étroitement liée au Nexus 6 n’est toujours pas disponible…

Quoi qu’il en soit, si ce Nexus Protect est un jour mis en place, il y a de fortes chances pour qu’il faille l’attendre lors de la présentation des prochains Nexus, qui pourrait être fixée au 29 septembre à en croire les rumeurs.