Lui qui n’avait jamais fait appel à des marques chinoises semble avoir changé son fusil d’épaule : le prochain Nexus de Google sera signé Huawei. Celui que l’on nomme pour l’heure Nexus 6P devra donc succéder au Nexus 6 conçu l’an dernier par Motorola. Voici ce que l’on en attend, à quelques jours de sa présentation officielle.

nexus-6p

Contrairement au Nexus 5, qui aura mis près de deux ans à être renouvelé, sous la forme d’un Nexus 5X conçu à nouveau par LG, le Nexus 6, pas franchement plébiscité à sa sortie, n’aura patienté qu’un an avant de bénéficier d’une première révision. Devrait-on dire une refonte, puisque Motorola cède les rênes à Huawei, passé maître dans l’art des phablettes grâce notamment au succès de sa gamme Ascend Mate 7, couronnée de succès l’an dernier. C’est peut-être un peu moins le cas du Mate S qui lui succède en cet automne, mais c’est une autre affaire…

Ce Nexus 6 donc, on en entend parler depuis de longs mois. Et comme le Nexus 5X, les mieux informés croient savoir que son nom sera affublé d’une lettre supplémentaire, et qu’il prendra le titre de Huawei Nexus 6P, ce qu’une photo de son boîtier commercial vient confirmer. P comme phablette ? C’est du moins ce que laissent entrevoir les caractéristiques supposées de l’appareil qui, au moins peut-on en être sûr, sera l’un des représentants d’Android 6.0 Marshmallow.

nexus2cee_wm_6p-box_thumb

Le design

Commençons toutefois par les présentations physiques avec ce Nexus 6P. Car si on le connaît un peu moins bien que le Google Nexus 5X, on l’a vu apparaître à quelques reprises dans des photos volées qui permettent de se faire une première idée de ce à quoi il faut s’attendre avec ce téléphone. Celles-ci ont été corroborées il y a quelques heures pas la première sortie de ce qui ressemble fort à une photo presse, et qui montre très exactement les mêmes éléments.

nexus2cee_wm_6p-1-728x527

Plusieurs éléments semblent dès à présent à attendre. D’abord, l’usage d’un boîtier unibody en métal, une spécialité de Huawei montrée avec ses derniers smartphones. Mais aussi l’inclusion d’un capteur d’empreintes digitales situé, comme chez le Nexus 5X, au dos du téléphone, et de forme ronde. Ce serait une première chez la marque chinoise qui, si elle est habituée à ces capteurs dorsaux, leur préfère un format carré.
huawei-nexus-6-2015

On remarque en outre un point qui a fait couler beaucoup d’encre lorsque de premiers visuels se sont trouvés diffusés dans la nature. Car il semblerait bien que le module photo du Nexus 6P, situé à l’extrémité supérieure de sa coque dorsale, soit un peu plus épais que le reste du téléphone. On retrouverait donc une bande proéminente, d’une couleur différente, un peu à la manière du ZTE Grand S Flex que nous avons testé en 2014, et qui ne tirait pas ses points forts de cette caractéristique. On va, quoi qu’il en soit, jusqu’à évoquer des dimensions de 159,4 × 78,3 × 6,6 mm pour ce Nexus 6P qui, au plus épais, monterait jusqu’à 8,5 mm.

Quelques autres détails sont également à attendre. On pense notamment à la présence d’un port USB type-C sur la tranche inférieure du téléphone, ainsi que le choix entre des coloris doré, blanc et noir, selon les versions. En façade, on remarque également un espace important laissé sous et au-dessus de l’écran.

Le hardware

Contrairement au Nexus 5X, qui a déjà livré bon nombre de secrets, le Nexus 6P conserve une part de mystère. On s’attend en effet à un écran de 5,7 pouces, sans que l’on sache pourtant quelle sera sa nature (IPS comme chez les anciens Mate ? AMOLED comme le Mate S ?) ni même sa définition. On peut toutefois tabler sans trop s’avancer sur du QHD, puisque c’est la définition que proposait déjà le Nexus 6 de Motorola, et sur une résolution mécaniquement plus fine, l’écran de ce nouveau Nexus étant plus petit de 0,3 pouce.

huawei-nexus-6-2015-angler-geekbench

Et sous cet écran, demanderez-vous ? Les rumeurs se sont bousculées ces derniers mois, évoquant initialement un Snapdragon 820 qui ne sera toutefois disponible dans les smartphones que début 2016, puis un Snapdragon 810 qui a peiné à faire ses preuves ces derniers mois. D’autres vont toutefois jusqu’à croire que Google aurait opté pour des Kirin fabriqués par HiSilicon, une filiale de Huawei. Mais il faut bien noter que chez les derniers smartphones de la marque chinoise, le Kirin 935, son SoC le plus perfectionné, avait peiné à nous convaincre, et que l’on ne l’a jamais vu en combinaison avec un écran QHD. Côté RAM, on s’attend à au moins 3 Go, mais on ne sait rien encore de la batterie intégrée à l’appareil. On relèvera tout de même qu’avec sa finesse, il risque de souffrir d’une capacité revue à la baisse par rapport au Nexus 6 2014.

Si l’on sait, visuels à l’appui, que le Nexus 6P disposera d’un appareil photo affublé d’un double flash LED, on ignore les détails concernant le capteur qu’il accompagne. Le Nexus 6 premier du nom, lui, était doté d’un capteur de 13 mégapixels.

Dernier point, celui de l’espace de stockage. Huawei ne devrait pas passer à une mémoire extensible, mais on s’attend à des capacités de mémoire revues à la hausse. Au lieu d’un maximum de 64 Go, le Nexus 6P pourrait monter jusqu’à un maximum de 128 Go de stockage, du jamais vu sur la gamme Nexus. Des informations qui demanderont bien sûr à être confirmées le 29 septembre.

Prix et disponibilité

Là encore à la différence du Nexus 5X, on ne sait pas grand-chose de la disponibilité et du prix de ce Nexus 6P. On s’attend évidemment à une disponibilité de l’appareil à la suite de la conférence du 29 septembre aux États-Unis, et d’ici la deuxième semaine d’octobre en Europe.