Si la vague des annonces de rentrée est bel et bien passée, certains choisissent cette période creuse, nichée entre la rentrée et les fêtes de fin d’année, pour obtenir un maximum de visibilité. C’est le cas de HTC, qui dévoile un nouveau smartphone au design remarqué, mais aussi de Google, qui livre une nouvelle formule de YouTube. Chez le Taïwanais et l’Américain, mais pas seulement, voici les actualités qui ont marqué cette semaine du 19 octobre.

YouTube Red, le YouTube payant

Capture d’écran 2015-10-21 à 22.00.35

Pas la peine de s’agiter pour le moment, puisque la nouvelle formule de YouTube, comme YouTube gaming, n’est disponible que de l’autre côté de l’Atlantique. Et pourtant, c’est une véritable révolution dans l’univers du streaming vidéo, puisque d’un modèle gratuit financé par la publicité, YouTube passe à une version payante (mais non obligatoire), avec abonnement. Pour 9,99 dollars mensuels, les Américains pourront donc s’affranchir des publicités qui encombrent les vidéos habituellement gratuites, mais aussi profiter de vidéos exclusives, réalisées en collaboration avec des partenaires plutôt prestigieux. Tant qu’il y était, Google a présenté un YouTube Music permettant de streamer en illimité des contenus cette fois musicaux, mais en restant plutôt vague sur ses détails. On attend néanmoins la possibilité de laisser tourner des vidéos en tâche de fond sur les mobiles, une fonctionnalité très attendue. Avec ces deux services, Mountain View compte s’assurer une base de revenus solides, qui devraient être particulièrement intéressants à étudier à la publication des prochains résultats financiers de l’entreprise.

Le HTC One A9, l'iHTC

HTC One A9_Aero_PerRight_Argent

En mauvaise forme, et c’est un euphémisme, depuis de longs mois, HTC revient aujourd’hui avec un smartphone « héros » qui, selon la CEO de la firme, Cher Wang, pourra sans peine rivaliser avec l’iPhone d’Apple. Avant de lui mettre une raclée sur le terrain commercial, son tout nouveau One A9, présenté cette semaine, commence par s’inspirer de son design, ce que les observateurs les moins pointilleux auront remarqué. Et pour la bagatelle de 600 euros, on a donc affaire à un smartphone ressemblant à s’y méprendre à un iPhone, doté d’un écran Full HD de 5 pouces, d’un Snapdragon 617… soit d’une fiche technique de milieu de gamme, relevée par une disponibilité directe sous Android 6.0 Marshmallow. Autant dire que l’on est en droit de douter de la logique stratégique de HTC.

Google en forme, comme toujours

google nouveau logo 2

Alphabet ou non, la rengaine semble être toujours la même. Google, qui livrait ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2015, confirmait au passage sa bonne santé financière, avec un chiffre d’affaires et un bénéfice net en hausse non seulement d’un trimestre à l’autre, mais aussi depuis la même période en 2014. Les responsables de ces chiffres encourageants sont ceux des revenus publicitaires, sur ses propres sites (ils sont en hausse de 35 % sur un an) et sur les sites tiers. Bref, tout va pour le mieux, de même que dans le domaine du mobile (applications et produits), dont les résultats ont cru de 11 %. L’arrivée des Nexus 5X et des Nexus 6P devrait d’ailleurs donner un petit coup de fouet supplémentaire au trimestre suivant. Pendant ce temps, Microsoft, son éternel concurrent, a vu ses résultats « produits » nettement baisser, mais prévoit un retour à la hausse grâce à la disponibilité prochaine d’une vague de Lumia et Surface annoncés début octobre.

Apple, numéro 2 du streaming musical

apple-music

Lancé fin juin dernier, Apple Music vient de boucler la période de trois mois gratuits utilisée par ses premiers abonnés. Et la Pomme s’est donc fendue de quelques informations chiffrées. Le nombre d’utilisateurs payants d’Apple Music atteint désormais les 15 millions, soit quatre millions de plus qu’au début du mois d’août. Il faut bien relativiser, puisque sur ces 15 millions, « seuls » 6,5 millions sont des clients payants, et que le recul est encore maigre pour juger de la fidélisation de ses abonnés. Il faut toutefois concéder à la Pomme cet excellent démarrage, qui lui permet de passer devant Deezer et Pandora, mais le laisse encore loin derrière Spotify, qui revendique 20 millions d’abonnés payants. Avant de nous prononcer définitivement, il faudra attendre quelques mois, pendant lesquels un changement de taille interviendra : le lancement d’Apple Music sur Android, qui permettra à Apple de démultiplier sa base d’utilisateurs potentiels.

Un nouveau Play Store est de sortie

google play store nouvelle version octobre 2015

Et il n’est pas évident à tester, puisque son déploiement dépend des serveurs de Google. Quoi qu’il en soit, cette nouvelle mouture propose quelques améliorations en termes de design, qui met en avant notamment les jeux et les applications en page d’accueil. On retrouve des icônes colorées et arrondies, ainsi qu’un système d’icônes signalant les apps compatibles avec les montres Android Wear. Bref, un petit coup de neuf pour bien terminer l’année.

Du nouveau dans les apps de navigation GPS de Google

logo-waze

Cela fait désormais deux ans que Google est propriétaire de Waze, cette application de navigation GPS collaborative, qui permet notamment d’obtenir des informations trafic très utiles aux automobilistes. Depuis tout ce temps, Mountain View s’était contenté de quelques rares améliorations d’interface, sans la revoir de fond en comble. Cette semaine est pourtant arrivée une véritable refonte, d’abord proposée sur iOS, et mettant le Material Design à l’honneur. Le nombre de clics nécessaires à chaque action a été réduit, et l’on peut espérer une consommation de batterie moindre à l’utilisation. Notez au passage que Google Maps a lui aussi droit à quelques amélioration, puisque sa mise à jour de la semaine permet, du moins aux USA, de repérer les stations-service sur les trajets effectués. Autant de promesses d’améliorations pour tous au cours des mois à venir, et qui montrent que si Google travaille sur ses voitures autonomes, il n’entrevoit pas encore la fin de l’automobile.

Roku s'invite en Europe

roku 3

Si vous ne connaissez pas Roku, c’est bien normal, puisque cette entreprise américaine vient juste de faire son entrée en France. Elle débarque avec plusieurs produits, déclinés sous forme de Streaming Stick (55 euros), de Roku 2 et de Roku 3. Grosso modo, ces accessoires à brancher à une box et à une TV ne sont liés à aucun système d’abonnement, mais permettent d’accéder à à peu près tout ce qui se streame en ligne. On pense donc à l’équipement d’un second écran à la maison, ou même d’un premier écran pour technophiles faisant l’impasse sur les box TV des opérateurs, pour regarder des vidéos sur YouTube, Netflix, les chaînes de TV gratuites, ou encore écouter de la musique sur Spotify et consorts. Bon point pour le Roku 3, qui se trouve être le plus cher du trio (120 euros) : il est possible de brancher un casque à sa télécommande, ce qui évite à l’utilisateur l’embarras des rallonges jack. Des produits intéressants, mais onéreux, et surtout qui devront se démarquer des fournisseurs d’accès Internet, dont les box sont déjà bien installées dans les foyers hexagonaux.