Le Nexus 6P a eu droit à une deuxième vidéo dans le cadre de son « bendgate » où un testeur arrive une nouvelle fois à plier le téléphone sans trop forcer. Inquiétant ? Pas vraiment.

Capture d’écran 2015-11-04 à 10.48.41

L’énigme de 2015 est là. Alors que le Nexus 6P est passé entre les mains de la plupart des médias tech américains, aucun n’a fait mention d’un problème de construction du mobile, bien au contraire. Mais ils relaient pourtant tous les vidéos d’un certain JerryRigEverything, qui plie le mobile en deux avec une facilité déconcertante. L’homme a proposé une première vidéo la semaine passée, mais beaucoup l’ont accusé d’avoir eu un prototype en main ou  d’avoir déjà trop endommagé le terminal précédemment en faisant subir mille tortures à son écran.

Et comme deux tests valent mieux qu’un, Jerry a publié une nouvelle vidéo sobrement intitulée « round 2 » dans laquelle il déballe un exemplaire commercial du Nexus 6P. Et comme toujours, au bout d’un long moment de présentation, il positionne ses doigts sur la bête, et la plie à nouveau en deux. Et toujours sans sembler forcer outre mesure. Plusieurs hypothèses peuvent alors être émises, comme la force du testeur lui-même, ou le positionnement très précis de ses doigts.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Plus sérieusement, les conclusions sur le degré de solidité varient selon les testeurs, et Jerry est le seul (ou l’un des seuls) à ne faire qu’une bouchée du Nexus 6P. Et même si le mobile a réellement un point faible de ce type, il n’y a que peu de chances pour que vous vous retrouviez avec un téléphone dans l’état de celui de Jerry. Et peu de chances aussi que Huawei ou Google fassent la sourde oreille si cela venait à arriver.