Tout juste disponible aux États-Unis, le Nexus 6P semble souffrir d’un problème de conception qui provoque l’éclatement spontané de sa vitre arrière. Un souci dont ont déjà souffert plusieurs utilisateurs.

google-nexus-6p-glasse-brisee

Certains parlent déjà de « Glassgate » pour le nouveau scandale du moment, pointant du doigt le Nexus 6P conçu par Google et Huawei. C’est un utilisateur de Reddit qui a tiré le premier la sonnette d’alarme, racontant ses déboires avec son téléphone :

Eh bien, ça a été une surprise. Pour moi et pour le chat. Il était posé sur la table, à côté de moi, quand j’ai entendu le craquement du verre, laissant des bris de verre sur la table. Il continue de se fissurer tout seul.

Sur les plus de 700 commentaires qui suivirent, plusieurs utilisateurs sont venus apporter de l’eau au moulin en évoquant leur propre expérience. Quelques heures seulement après l’achat du téléphone, la vitre arrière recouvrant l’objectif photo, ainsi que divers capteurs, se brise et se voit constellée de fissures.

Plusieurs raisons sont envisagées à ce problème, allant de la façon dont est trempé le verre à la pression exercée sur la vitre par la coque. Pour le moment, ni Google ni Huawei ne se sont prononcés sur le sujet.

Pour le moment, aucune preuve ne permet de certifier néanmoins que ces vitres ont éclaté spontanément, si ce n’est peut-être l’absence de dégâts sur le reste du téléphone. Gageons que Google, soucieux de son image de marque, ne tardera pas à enquêter sur le sujet et à remplacer les terminaux effectivement défectueux si besoin est.