Google vient d’embaucher Robert Rose, l’ancien chef de projet Autopilot chez Tesla. L’homme travaille pour la division Google Robotics en tant qu’ingénieur logiciel. Et justement, les Google Car font partie de ce projet.

Frandroid Tesla S (2 sur 4)

Google vient-il de décrocher l’ingénieur de l’année pour son projet de voiture autonomie, la Google Car ? C’est possible, comme nous le rapporte le site 9to5Google. Sur la page Linkedin de Robert Rose, ancien responsable de l’Autopilot chez Tesla, on peut voir que l’homme travaille désormais chez Google, en tant qu’ingénieur logiciel dans la division Google Robotics. Cette dernière s’occupe de la filiale Boston Dynamics à qui l’on doit les robots impressionnants de l’armée américaine, mais aussi des Google Car, les voitures autonomes de l’entreprise.

On ne sait pas encore si Robert Rose travaillera pour les Google Car, mais il y a des chances. L’homme a en effet quitté Tesla juste après la mise en ligne de la fonctionnalité Autopilot en octobre dernier. Pour rappel, cette fonctionnalité – que nous avons pu tester en vidéo le mois dernier – permet d’apporter une touche de conduite autonome pour les Tesla Model S et Model X. Mais la conduite autonome des Tesla est moins complète que celle actuellement testée par Google. Une seconde version de l’Autopilot serait déjà dans les tuyaux, avec une arrivée probable en 2016, afin d’augmenter les fonctionnalités de conduite autonome.

Tesla débauche aussi chez Google

On espère donc que le départ de l’homme ne ralentira pas trop les travaux de Tesla, qui est le premier constructeur à proposer sur une voiture de série. Entre temps, Tesla a débauché Liang Heng de chez Google, un ingénieur logiciel sur la partie cartographie. Si Robert Rose travaille désormais sur les Google Car, on souhaite que cela permette de faire avancer un peu plus rapidement le projet, afin d’accélérer l’arrivée sur le marché des voitures autonomes de Google, encore à l’état de prototype.