La pression monte, un peu plus de trois semaines avant le Mobile World Congress. Quand certains teasent leurs prochaines annonces, censées probablement faire oublier les déboires de l’année 2015, la question de l’avenir des télécoms français reste en suspens. Retour sur les principales actualités qui ont marqué cette semaine.

Le plein de résultats financiers

sony-smarphone

Fin janvier oblige, cette semaine a été émaillée par la publication des résultats financiers de la plupart des marques de mobiles pour le dernier trimestre 2015, et pour l’ensemble de l’année. LG a dégainé le premier, annonçant des petites pertes, la vente de presque 60 millions de smartphones et, surtout, son intention de présenter deux flagships en 2016. Samsung, lui, présentera au moins un Galaxy S7 au MWC, mais surtout, reste premier sur le segment du smartphone, quand Sony renoue avec les bénéfices, mais au prix de sacrifices visibles. Tous attendent visiblement beaucoup de leur prochain terminal haut de gamme.

Uber et les services de transport, les applis face aux taxis

UBER_HEETCH_TACOS-02

Alors qu’Uber annonçait la semaine dernière son intention de s’ouvrir aux taxis, cette semaine était marquée par les manifestations des taxis, opposées aux applications telles qu’Uber, Chauffeur Privé ou Heetch. Une semaine marquée par l’alliance des firmes de VTC et consorts, par des manifestations musclées, mais aussi par une amende à laquelle Uber a été condamné (1,2 million d’euros tout de même) pour avoir mal communiqué à ses employés la nécessité de ne pas effectuer de maraudes dans les rues en attendant d’éventuels clients. Ambiance.

Le Xiaomi Mi 5 sortira, et on sait quand

xiaomi logo

Après des mois, ou plutôt plus d’un an de rumeur, les choses se clarifient du côté du Mi 5. Le prochain smartphone de Xiaomi, que l’on attendait au début de l’année 2015, a habilement esquivé les déboires du Snapdragon 810 et sera vraisemblablement doté du Snapdragon 820. Et surtout, Hugo Barra, en charge du développement international de la marque, a confirmé son annonce le 24 février prochain. En plein milieu du Mobile World Congress, Xiaomi aura fort à faire pour se démarquer.

Non, Orange ne lâchera pas ses clients

orange bouygues rachat

Alors que le mariage Orange-Bouygues Telecom se précise, les questions relatives aux conséquences de ce rapprochement ne manquent pas d’être soulevées, puisque cette acquisition ferait, de fait, d’Orange le leader incontesté des télécoms français. Il est acquis que l’opérateur devra, en cas de validation de l’opération, céder une partie de ses actifs à SFR et Free, et d’aucuns murmuraient cette semaine qu’il pourrait leur fournir une partie de ses clients, notamment issus de Sosh. Une information qu’Orange a très officiellement démentie. Il faut toutefois patienter avant de crier victoire, puisque l’on ignore encore ce qu’il adviendra des clients de Bouygues.

Oppo est résolu à faire parler du lui en 2016

oppo mwc 2016

Oppo est encore loin de compter parmi les marques à la notoriété assise en occident, même si la naissance de OnePlus, à laquelle elle n’est pas étrangère, a contribué à faire connaître son nom. Reste que cette firme chinoise à laquelle on doit l’un des premiers smartphones QHD, le Find 7, est parvenue à écouler 45 millions de smartphones en 2015, essentiellement en Asie, et ne compte pas en rester là. La marque a récemment annoncé le lancement de son nouveau F1 en France et dans quelques pays européens, et sera présente au Mobile World Congress 2016, où elle tiendra une conférence. Il y sera notamment question de photographie, un domaine où la marque compte mener sa petite révolution. On l’attend donc de pied ferme.

 

Google et la réalité virtuelle, la naissance d'une histoire d'amour

google cardboard

On le sait depuis la semaine dernière, ou du moins les rumeurs se font de plus en plus pressantes, Google compte dédier une division à part entière à la réalité virtuelle, afin d’accroître ses activités dans ce domaine. Et alors que l’on apprend que Mountain View a mis au moins 5 millions de Cardboards en circulation depuis juin 2014, ces casques faits de carton (ou s’appuyant sur le même principe et réalisés par d’autres marques), on ne doute pas que Google cherche à transformer l’essai en concevant un « vrai » produit. Des offres d’emploi ont en tout cas été publiées, et pointent vers la conception d’un produit plus complexe au niveau matériel, mais aussi comprenant une véritable partie logicielle. On a hâte de découvrir ce qui se trame.