Si l’on en croit le site CRN, Apple et Google auraient conclu un contrat portant sur l’hébergement des données iCloud des clients de la marque à la pomme. Ainsi, Google hébergerait certaines données d’iCloud directement sur ses serveurs Cloud Platform.

Apple iCloud

Un contrat aurait été signé à la fin de l’année dernière entre Apple et Google, selon de nombreuses sources du site américain CNR. Avec ce contrat, Google hébergerait, sur sa plateforme cloud, les données iCloud des clients Apple. L’entreprise de Cupertino aurait dépensé entre 400 et 600 millions de dollars pour l’utilisation de la Google Cloud Platform. Apple utilise également d’autres infrastructures, à l’image des services AWS d’Amazon puisque le géant de Cupertino aurait déboursé 1 milliard de dollars l’année dernière pour stocker les données de ses utilisateurs dans le cloud. Apple n’aurait donc pas abandonné Amazon, mais partagerait uniquement les données d’iCloud entre différents prestataires. D’ailleurs, Apple utilise également les serveurs Azure de Microsoft.

Google sur le podium

La signature de ce nouveau contrat entre Apple et Google devrait permettre à la firme de Mountain View de renforcer sa position sur le marché du cloud. Selon les analystes, Google occuperait actuellement la troisième place en terme de parts de marché, derrière Amazon et Microsoft. Il semblerait que le fait que Google dispose de nombreuses zones résidentielles reliées en fibre optique permettrait aux clients, et donc à Apple, de desservir plus rapidement les clients d’iCloud.

Apple ne se contente pas d’Amazon, de Microsoft et de Google puisque l’entreprise dispose de nombreux datacenters et en construit d’ailleurs des nouveaux. Apple aurait en effet déboursé 3,9 milliards de dollars pour bâtir des centres de données en Arizona, en Irlande et au Danemark.