Nos frères américains chez Droid Gamers n’ont pas hésité à pousser la réflexion après la découverte d’une offre de recrutement, ciblée directement vers les développeurs.

Une offre de recrutement qui nous force à nous poser quelques questions, sinon on ne vous en parlerait pas. Il est écrit qu’une expérience dans le développement mobile et plus particulièrement sur Android est un plus. Ça ne s’arrête pas là, puisqu’il est aussi écrit qu’une connaissance et une expérience dans le jeu en ligne est requise.

Et pour cause, cette offre d’emploi est visible au pied de la page de la partie job du site officiel de Sony Playstation.

Alors qu’est ce qu’on peut imaginer ? Plusieurs idées s’offrent à nous :

Des jeux Playstation compatible Android. Une solution qui consiste à interagir directement depuis son smartphone, comme récupérer son compte PSN avec ses contacts et jouer à des jeux en mode multijoueurs depuis son smartphone. Un peu dans l’esprit de Microsoft avec son idée de Xbox Live + Windows Mobile. Et je ne doute pas que Google et Sony aimeraient d’avantage se faire remarquer de ce côté-là.

Une application Playstation. Comme on le supposait déjà plus moins, Sony pourrait peut-être déployer une aile vers Android, en s’alliant à une plateforme supplémentaire de jeux en ligne, proposés dans une nouvelle section de l’Android Market ou une partie tierce détachée, présente seulement sur les androphones assez performants qui peuvent supporter ces jeux.

psp-go-android

Une PSP Go sous Android. Ben celle-là, je crois que tout le monde la connait. Mais politiquement parlant, c’est compliqué, ça dévaloriserait ses fans ? Dans le fond… Pourquoi pas, une sorte de smartphone hybride, à la fois console et à la fois androphone. Si ça se produit, il faudra fusionner cela avec l’un des deux points ci-dessus ou les deux.

Quelque chose de différent ? Rien de tout ça ? Une chose à laquelle, on ne s’attend pas du tout, une surprise, une idée, une innovation qui serait synonyme de « découverte ».

Où tout ce qui précède… Soyons-fou de croire en tous les points qui précédent même si ça restera probablement au statut de rêve dans les têtes de geeks que nous sommes. Encore une fois, pourquoi pas. Un ensemble avec l’intégralité des 4 points précédents.

On va encore pousser le bouchon un peu plus loin, j’entends déjà certains me souffler fanboy au coin de l’oreille. Non, je suis un simple rédacteur avec des pensées et des suppositions, comme tout journaliste… Même si je pense que Sony possède déjà les capacités et les ressources nécessaires pour travailler et s’investir dans des projets innovants.

C’est vrai que penser que Sony pourrait se lancer dans l’idée folle d’Android, serait au fond une bonne chose et leur permettrait peut-être l’apport d’une nouvelle clientèle, de nouveaux joueurs et d’un autre côté, doterait Android de nouvelles et grandes richesses, afin qu’une vraie compétition entre Apple et Microsoft prenne forme. Car il faut le dire de ce côté là Google est à la traine, et Sony doit légèrement grinçait des dents dans son coin.

Sony une marque, qui fait déjà du coude à coude avec Google, puisqu’on a aperçu la Sony Internet TV lors de l’IFA, une star discrète. Assise fièrement, telle une cerise sur un gâteau d’anniversaire. Intéressantes idées qu’elle cache à l’intérieur de ses parois, tournant en boucle sur un spot publicitaire intriguant.

google-tv

Sachant que toutes les Google TV ou presque, auraient la même interface logicielle. Vous ne vous êtes jamais posé la question du pourquoi l’interface de la Google TV avec quelques traits de ressemblances en reprenant quelques design de Sony, et même de Playstation, que ce soit intérieurement ou extérieurement. On y retrouve l’idée d’un menu à l’aspect vertical et horizontal en plus élaboré.

Il serait encore plus dingue que la Google TV de Sony puisse proposer, embarquer et lancer des jeux de Playstation à son bord, en plus de l’Android Market, de YouTube et du navigateur Chrome avec le support d’Adobe Flash Player qui y est inclus. Oui, c’est sans doute une autre pensée folle qui vient s’ajouter dans la dérive d’un trop plein. On aura tendance à dire une troisième fois, pourquoi pas.

Et puis Sony Ericsson, mais en ce moment, on ne comprend pas trop leur démarche envers Android, c’est un peu flou. Et sortir des terminaux sous Android 1.6 (Donut) à ce jour, est une très mauvaise politique d’approche aux consommateurs, qui s’habitue rapidement à la nouveauté. Mais bon, c’est une parenthèse, je pense pas qu’il soit de la partie sur ce coup.

Si vous êtes intéressé par ce poste que propose Sony, et que vous avez la chance d’être engagé, n’hésitez pas à nous faire part de quoi il s’agit. Nous sommes toujours intéressés de savoir ce qui pourrait en ressortir.