C’est l’heure des résultats financiers, et Alphabet, la maison mère de Google, n’échappe pas à la règle. Elle vient donc d’annoncer ses chiffres pour le deuxième trimestre 2016, et le soleil semble plus que jamais briller dans le ciel de Mountain View.

Les lettres d'Alphabet

Les lettres d’Alphabet

Comme au premier trimestre de l’année, Alphabet – qui est donc à la tête de Google – publie des résultats financiers en hausse. Pour le deuxième trimestre donc, Alphabet a engrangé des bénéfices nets de 4,877 milliards de dollars, contre 3,931 milliards de dollars à la même période un an plus tôt. Le chiffre d’affaires de l’entreprise a quant a lui crû de 21 % sur un an, passant de 17,727 milliards à 21,5 milliards de dollars.

La publicité, la clé du succès

Alphabet détaille également les résultats financiers de Google, à la tête d’Android, qu’il sépare de ses « autres activités » (Google X, par exemple). C’est évidemment de là que l’entreprise américaine tire l’essentiel de ses revenus, avec 21,315 milliards d’euros de revenus, contre 185 millions de dollars de chiffre d’affaires. Des revenus issus pour une large part de la publicité, puisqu’elle a généré 19,143 milliards de dollars au deuxième trimestre 2016, contre 16,023 milliards l’année précédente (+19 %).

« Nos magnifiques résultats pour le deuxième trimestre, avec 21 % de croissance des revenus sur un an, et 25 % sur une base constante, reflètent les investissements judicieux que nous avons réalisés ces dernières années, en misant sur des secteurs en croissance tels que le mobile et la vidéo », commente Ruth Porat, la responsable financière d’Alphabet. Alphabet ne détaille toutefois pas la part de la publicité mobile dans les revenus de Google et donc, pas extension, d’Alphabet.